Mère indigne…

 Par PassagèreChantilly 

Mon petit dernier de 5 ans disant s’ennuyer au centre de loisirs municipal, je l’ai inscrit cette semaine au centre de loisirs de mon Comité d’Entreprise, qui organise plus de sorties pour le même prix.

« Super » me direz-vous ?
En effet, sauf que mon CE est à côté de mon entreprise et donc à Paris.

Petit Dernier va donc m’accompagner dans ma transhumance biquotidienne et en partager avec moi les aléas… que j’espère moins aléatoires en cette semaine de vacances scolaires et pour Paris et pour nous.

Le reste de la semaine dira si je suis une marâtre, sacrifiant le bien être de son fils pour des contingences matérielles (pas de halte garderie le matin ni de nounou le soir, ce n’est tout de même pas rien en ces temps de crise), ou bien une mère courage, qui n’hésite pas à braver la désorganisation et les fausses promesses de la SNCF pour que son fils chéri puisse profiter des joies de la capitale…

Ou tout simplement un parent comme tous ceux qui empruntent la ligne quotidiennement, et qui n’aspirent qu’à retrouver leur vie d’avant, quand ils pouvaient encore embrasser paisiblement leurs enfants le soir au lieu, au mieux de rentrer courbaturer et épuisé et au pire d’errer de quai en quai gare du nord en cherchant un train en partance, pas trop bondé s’il vous plaît…

Petit Dernier, je tiens à le préciser, est déjà muni de ses 5 allers retours demi-tarif, achetés laborieusement vendredi dernier sur les automates des quais : quai 19 (3 tickets seulement) puis quai 17 (hors service) puis quai 15 (la queue) puis enfin quai 13 pour les 2 derniers tickets… Il fallait vraiment être motivé ! Dans la foulée, 1 automate RATP, 10 tickets, 1 reçu et hop c’est fait !

Ce matin donc, 5 minutes de retard pour le 8:18 au départ, 10 mn de retard à l’arrivée, comme d’habitude quoi.


Nous sommes donc allés chercher son premier bulletin de retard, et là surprise, il n’y en avait pas assez, quelle déception !

Ouf, un agent est arrivé à la rescousse avec un petit paquet de secours, l’émeute est évitée de justesse…
Tant pis pour ceux qui, comme moi, se rendront compte que le petit papier vite empoché et ressorti au bureau concerne une série de trains avant le nôtre…

La suite des aventures de Petit Dernier dans le train dans le prochain numéro !

Publicités

3 réflexions sur “Mère indigne…

  1. …et oui PassagèreChantilly, je suis à 2 doigts d’alerter la DDASS pour faire subir un « Double trajet TER Picardie-Heures de pointes », cinq jours de suite en plus ! 😮

  2. La bonne vieille méthode… Avant, il y avait : « Si tu ne manges pas ta soupe, tu ne grandiras pas ».
    Ensuite, il a eu : « Si tu ne fais pas tes devoirs, pas de PS2 pendant 1 w.e. !! »
    Et là, le summum du pire : « Si tu n’es pas sage, et bien tu prendras toute ta vie le TER Picardie pour aller travailler sur Paris ! »
    Et là, comme nos enfants nous voient rentrer dans un état pas possible le soir (pour ceux qui ont la chance de voir leurs parents et de ne pas être couchés avant), c’est RADICALE comme méthode !
    Plus un bruit à la maison, plus un caprice… Rien !!!
    Bon, c’est vachement sadique de souhaiter à ses enfants de prendre le TER Picardie mais faut ce qu’il faut !!! :-p

  3. Très joli récit 🙂 petit dernier je l espère ne choisiras pas paris comme lieu de travail plus tard…
    et oui ce matin encore un bulletin que je ne prend plus à force
    la sncf à juste droit à ma remarque matinal..

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s