Comité d’Etoile de Creil du Lundi 26 mars 2012 / Compte-rendu

Par nos envoyés spéciaux,
Passagère Chantilly  et EasyG ,
avec le soutien « bande son » de Rody

Étaient présents pour répondre aux questions de la salle:
 Daniel Beurdeley, Vice-Président chargé des Transports CR
– Jean Louis Bouteleux, Directeur TER Picardie
– Pascal Gabet, Directeur des Transports au CR
– Julien Covet, Chargé de mission offre TER au CR
–  Sébastien Mosson, RFF

* * *

Les acteurs sont bien conscients l’exaspération des usagers de la Ligne.
Mais les explications qu’ils nous donnent sont toujours les mêmes :
–  Les retards sont dus à des évènements exceptionnels
–  Le matériel est utilisé à 100 %
–  Les sillons accordés par la RFF sont utilisés au maximum

Selon la SNCF, pour 2012, il n’y a rien à attendre.
° Les seuls objectifs à court terme sont d’améliorer la régularité et respecter la composition des trains.
° Les seules solutions pérennes sont du matériel plus capacitaire ou plus de sillons.

Selon la Région,  s’il n’y avait pas de problème de régularité, suppression, non respect composition, on ne serait pas là aujourd’hui.
° Elles estime qu’il y a une marge de progrès pour le court terme.
° La solution pérenne est l’offre qui correspondrait aux besoins mais on ne peut pas mettre plus de trains puisqu’on est contraints par les sillons (sillons qu’elle continue à demander néanmoins).

Il n’y a pas d’investissements prévus
pour les toutes prochaines années…
Les prospectives sont donc clairement négatives

Les ajustements qui pourront se faire seront à la marge.

La Région tient un tableau d’expression des besoins, recensant les demandes et leur faisabilité. Il sera présenté en commission pour arbitrage en fonction des coûts.
Ce document nous sera transmis pour que nous puissions éventuellement ajouter des points qui manqueraient. Il est à renvoyer pour le 15 mai 2012.

Nous n’avons pas pu poser toutes nos questions, mais nous avons reçu l’engagement, en séance, qu’il sera répondu par écrit à notre liste de question, avant le 15 mai également.

Il a été remis un exemplaire de nos questions à chaque partie prenante : Région, SNCF et RFF.

On voit de plus en plus clairement que la modification de l’offre Intercité, décidée entre l’Etat et la SNCF au niveau national, a eu des impacts majeurs au niveau de l’offre TER. Les Intercités, qui sont de la compétence de l’Etat et pas de la Région, doivent aussi être intégrés dans notre mobilisation.

SNCF comme Région donnent priorité aux demandes collectives : il est plus que jamais nécessaire de faire passer nos revendications par notre collectif SNCFvamtueR ou par l’association Lutece.

* * *

Point par point –  plus de détails

L’irrégularité :

Les statistiques SNCF présentées sont risibles :92 % de régularité sur janvier
88 % sur février
90 % en mars

Un train est considéré en retard s’il a un retard de + de 5 mn à son terminus.
Les baisses du taux de régularité seraient dus à des incidents ponctuels et identifiés, comme le déraillement à Breteuil ou la chute de la voiture à St Roch.

Il est mis en avant que la Région Picardie est la région où il y a le plus de suicides sur les voies.

La fin des travaux suite au déraillement de Breteuil aura lieu fin avril. D’ici là, tout train y passant subira systématiquement un retard d’au minimum 5 mn. Une analyse « hors travaux » plus fine sera possible après…

Quand nous examinons les causes des retards analysés, 276 / 309 (89%) sont dus à des causes « internes » : gênes de circulation, infrastructure (les rails…) et le matériel principalement.
Seuls 33 sont dus à des causes externes (suicides, accidents et malaises, animaux sur les voies…).

Le constat est quasi identique sur les suppressions de trains (65 sur janvier et février) : 59 soit 91 % sont dues à des causes internes et 6 à des causes externes (ou non identifiées).

A savoir : l’excuse du froid ne vaut que pour le matériel qui ne fonctionne pas électriquement ! Sur nos lignes Amiens – Creil – Paris et St Quentin – Creil – Paris complètement électrifiées, cette excuse est complètement bidon !

Quand on passe aux statistiques SNCF train par train aux heures de pointe, on se dit qu’on ne doit pas mesurer la même chose, même si elles sont plus représentatives des problèmes que nous vivons au quotidien, elles paraissent sous estimer la réalité :
– 43,86 % de régularité pour le 7h40 / 7h47 / 7h52 (Creil / Chantilly / Orry)
– 49,12 % de régularité pour le 8h09 / 8h18 / 8h23…

Enfin la vérité pour les balises qui minutent le retard à l’arrivée Gare du Nord : elles sont situées à environ 1 km du quai ! Vu le temps que mettent les trains à parcourir les dernières centaines de mètres, on comprend les écarts avec les statistiques « officielles » !

Les heures de pointes vues par la SNCF c’est 6h – 9h et 16h – 19h30.
Les  9h12 / 9h18 / 9h23 du matin et le 19h49 du soir, pourtant très utilisés, n’y figurent pas !

Le matériel

Aucune marge de manœuvre pour la composition des trains car tout le matériel est utilisé.

Le seul axe d’amélioration est le respect de la composition théorique des trains !
A l’étude tout de même, rajouter un élément (emprunté à Creil-Beauvais) au train de 7h50 / 7h58 / 8h04.

Un matériel plus capacitaire existe, le Régio2N (1540 places) mais coûte 12 millions.

A ce jour, la région Picardie n’a pas passé de commande ferme, et ne fait donc pas partie des Régions qui seront livrées entre juin 2013 et décembre 2015.

La Région consacre « déjà » 23-24% de son budget au transport. Sous entendu : pas possible d’investir davantage.

La desserte / les Intercités

La détermination du nombre de sillons disponibles se fait en fonction de la capacité Gare du Nord. Ils sont imposés par la RFF et sont ensuite répartis entre Intercités et TER.
Les sillons Intercités ont été réduits à 1 par heure.

Des Intercités ont été supprimés à Compiègne, et d’autres décalés à des horaires non adaptés à Amiens.

Résultat : les passagers se reportent sur le TER (le 6h40, le 7h40 viennent de Compiègne…) d’où surpopulation dans les TER !

La suppression des Intercités est en partie la cause de nos voyages debout ! Or ce n’est pas la Région qui décide sur les Intercités mais l’Etat et la SNCF au niveau national !

La « commande » pour le service 2013 part dans 15 jours.

Remanier en profondeur les horaires serait horizon 2014 !

Quelques petites choses prévues en 2012 (dessertes supplémentaires sur Liancourt…)

Attention – Information importante : 

Le train 847822 8h09 / 8h18 / 8h25 a été rajouté après la présentation du cadencement. Au départ refusé par RFF pour cause de travaux, il a finalement été accepté mais sous réserve de 2 interruptions travaux en avril et en août !

Du 10 au 23 avril, ce train est supprimé. Seul le 8h18 / 8h25 / 8h32 circulera, en V2N. Nous perdons 500 places sur ce créneau horaire.

Notez le,  car ce n’est pas indiqué dans la fiche horaire !

Les dédommagements

L’indemnisation voyageurs systématique est prévue dans la prochaine convention qui sera signée entre la Région et la SNCF.

Un mécanisme d’indemnisation existe déjà mais il est trop compliqué à appliquer : il est calculé sur toute l’année, et son calcul se fait dans les 3-4 premiers mois de l’année suivante…

Dans la prochaine convention, l’indemnisation se fera «à l’évènement », sous 1 à 2 mois.

Le  « Comité des partenaires» (associations d’usagers, syndicats, collectivités…) présentera l’avancement de la négociation sur la nouvelle convention au cours du 2ème semestre 2012.

L’ultimatum de la Région à la SNCF

Souvenez-vous, la région avait fait son petit effet en tapant du poing sur la table…
La Région paye 12 millions par mois à la SNCF.

Le délai court jusqu’au 15-20 avril pour retrouver situation normale sinon le paiement de mai ne partira pas.
Ce serait mettre la Région dans une position difficile, car cela veut dire rupture de contrat et contentieux, avec préjudice à démontrer…

Bluff ou pas bluff ?... à suivre !

Suppression des premières classes / contrôles

La suppression des premières classes sera effective au 1er septembre. Pas avant car « il faut revoir les tarifs, prévenir les usagers de 1ère classe » etc.

Peut-on alors laisser les passagers s’asseoir en première en attendant sans les verbaliser ?

Région comme SNCF reconnaissent qu’il est scandaleux de mettre un PV dans ces conditions et que certains font du zèle.

Cependant, à la demande de pouvoir envoyer les PV pour se les faire rembourser la réponse est… non.
Mais des directives claires seront passées aux contrôleurs sur l’arrêt des PV en 1ère classe.

Les contrôles continueront dans les trains et en gare.
Réponse des usagers : nous continuerons à refuser de présenter notre titre de transport, et nous demanderons à ce que nous soit présentée l’assermentation du contrôleur…

Publicités

13 réflexions sur “Comité d’Etoile de Creil du Lundi 26 mars 2012 / Compte-rendu

  1. Pingback: Décodé pour vous : les réponses SNCF lors du Comité de l’Etoile « SNCFvamtuer

  2. Pingback: Décodé pour vous : les réponses SNCF lors du Comité de l’Etoile du 26/03/2012 « SNCFvamtuer

  3. Mais qu’ils arrêtent de se renvoyer la balle mutuellement : la Région dit : « On a supprimé des Intercités c’est la SNCF les responables ! » la SNCF dit : « c’est la Région qui ne veut pas investir dans le matériel TER ! ». « Le cadencement c’est RFF nous on ne fait qu’appliquer » etc……. Bref c’est la faute de tout le monde mais surtout de personne …
    Je tiens à rappeler que l’Etat, la Région, la SNCF et RFF, sont financés de la même manière, avec l’argent public !!! Donc à l’arrivée on nous prend pour des c*** car cela signifie que l’on ne peut pas prendre de la poche droite pour mettre dans la poche gauche !!!
    Une honte !!

  4. Des « événements exceptionnels » ne sont plus exceptionnels dès lors qu’ils surviennent tous les jours. Ils ne sont par conséquent PLUS UNE EXCUSE VALABLE.

  5. Y aurait il un avocat parmi nous qui puisse nous conseiller pour effectuer des recours?
    Le préjudice reste à déterminer mais quelles sont les possibilités en la matière?
    M. PEPY a récemment déclaré que peu de recours étaient effectués…

  6. je réponds en mon nom propre.
    c’est la patate chaude
    c’est marche ou crève
    c’est « c’est pas moi, c’est lui »
    en attendant, nous payons,a u propre comme au figuré
    la prochaine étape : motiver les usagers (oublions les moutons) à signer la pétition et mobilisons nos politiques.

  7. Est ce que la SNCF vit sur une autre planète ? ou c’est de l’impunité ?
    Je vais donc continuer à écrire à M. le Calvez, à inscrire les retards sur le site de la SNCF et vous tenir au courant.. Ils ne m’auront pas à l’usure !!
    Merci pour le compte rendu même s’il est déprimant de constater la lenteur et la lourdeur de la SNCF…

  8. et bien mon train de 07h40 à creil est pratiquement tous les jours en retards et bien je ne savais pas que les retards suivant annoncés par la SNCF eux mêmes : problème de gestion de trafic , attente de matériel, défaillance du matériel sont des événements exeptionnels !!!!!!! et bien ils ont des beaux jours devant eux, moi je ne comprends plus vous leur apporter des preuves et ils nient encore , jeudi maudit

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s