Stats régularité Creil – Paris – Creil pour la semaine du 26 mars

Voici les statistiques de régularité sur le tronçon Paris-Creil sur la semaine du 26 au 30 mars, basées sur les bulletins de retard imprimables en ligne.

La situation se dégrade : pas de matin ni de soir sans aucun retard ou annulation et 2 trains supprimés le matin.

Les taux de régularité moyens baissent, matin (58 %) et soir (80 %).
Les grands gagnants de la pointe du matin sont les passagers du direct Creil-Paris de 9:07, avec un taux de régularité de… 0% !
Ils sont talonnés de près par le Creil / Chantilly / Orry de 7:40 / 7:47 / 7:52 et le direct de 8:27, tous 2 à 20% de régularité.

Cliquez sur le visuel pour agrandir

Les gagnants du soir sont les passagers du 16:07 avec 20% de régularité.
A quoi bon quitter le travail de bonne heure si c’est pour perdre son temps dans le train…?

Cliquez sur le visuel pour agrandir

La seule bonne nouvelle de la semaine est que les gros retards sont moins nombreux. Le retard maximum est en baisse (40 minutes le matin et 20 minutes le soir).

Télécharger la synthèse de la semaine du 26 mars

Télécharger le document complet avec les bulletins de retard

Publicités

6 réflexions sur “Stats régularité Creil – Paris – Creil pour la semaine du 26 mars

  1. je sais que mon train est toujours en retard le matin je suis usager du 07h40 à creil mais le voir écrit m’agace encore plus car le retard le plus fréquent de ce train est « problème de gestion du trafic  » il est du surtout à ce fameux corail qui arrive à la même heure que le TER en gare de creil, pourquoi ils n’ont pas pu prévoir ça avant mais ces gens là ne doivent pas sortir de leur bureau
    En tout cas depuis lundi ils font passer le corail à une autre voie sur creil certes le corail nous dépasse avant chantilly mais au moins il part à l’heure et arrive à l’heure à gare du nord . Affaire à suivre

    • Pour info, ce corail est le 2006, départ de Boulogne à 5h07 et de Amiens à 6h50. Son problème : régularité au départ. La locomotive doit être changée à Amiens (passage sur une portion électrifiée). Ce changement est prévu en 11 minutes. Sauf que les délais ne sont jamais respectés, et le 2006 part souvent avec 5 min de retard. Plus les travaux à Breteuil (5min), plus l’insertion en IDF (5 min), c’est minimum quinze minutes pour lui à GDN… et pour nous qui attendons son passage pour partir. La solution ? Avancer le départ de 3′ à Boulogne, et le problème est résolu. Car en 75 jours de circulation, ce train est arrivé à Paris 4 fois à l’heure (ou retard plus faible que 5′), et chaque fois… il est partis à l’heure d’Amiens. Comme quoi les travaux de Breteuil ne font pas toute la pluie et le beau temps…

  2. mais les usagers de 10 prennent le 7…
    effrayant constat, dont on mesure plus encore plus l impact quand on considère qu’on subit des formations « courtes » depuis 10 JOURS

  3. Bravo ! Vous faites du beau boulot ! Juste une précision : le 16h10 s’appelle 16h43 pendant les travaux. Sinon, voilà ça, ça reflète bien nos problèmes. Là on engloble pas tous les trains mais ceux de la vraie heure de pointe (car même dans le 16h10 c’est bien pleins aussi) ! Continuez à produire ces résultats qui ne peuvent qu’aller dans notre sens.
    Bon courage pour demain !

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s