Samedi 16 juin – à la Saint Régis

faut pas que le Picard glisse…

J’ai rêvé TER cette nuit. J’attendais le 7h48 à Chantilly (?) et un mini train est arrivé. Les usagers se sont tassés, résignés, fermés, dépités…

Vaincus.

Je passais les secouer mais ils disaient tous « à quoi bon? »

Alors je suis descendue attendre le train prochain (oui, dans les rêves on peut descendre 5 minutes après le départ du train, c’est possible) et il n’arrivait pas.

Je me suis demandé ce qui avait provoqué ce rêve, je ne monte même pas à Chantilly puis ça m’est revenu…

Les photos. Celles du 6h48 et du 7h48 d’hier matin, départ Chantilly.

Mon vécu d’un 16h49 blindé, avec un pauvre gars qui tenait son vélo et gardait son équilibre comme il pouvait (fatalement, j’étais assise là où on pend les vélo, vous savez, sur ces super sièges où un popotin un peu garni déborde fatalement. Ces sièges strapontins de 40 centimètres de large où vous PRIEZ de ne pas être pris en sandwich entre deux gars pourtant normalement épais…)

avec un moment « lol » : « mesdames et messieurs, l’entrée au Prix de Diane est gratuite si vous avez un titre de transport« . Il y a même un tarif spécial billet/entrée…
J’ai imaginé les femmes à chapeau et jolies robes tassées comme des merdes dans un mini TER, peinant à trouver ça « follement cocasse ». Pas sûr qu’en voyant nos photos du quotidien, ça va inciter les parisiens à lâcher leur voiture pour venir fêter le cheval.

Les photos à nouveau du 17h19 en mode « train-jouet ». Le 19h49 ultra blindé lui aussi.

TER de 17h19, notre nouvelle "norme"

TER de 17h19, notre nouvelle « norme »

TER de 19H49

et ce constat :

on a l’usager
* qui pense que c’est peine perdue et s’est résigné à subir (en râlant quand même, hein, faut pas déconner)

* qui se réjouit d’avoir trouvé une solution pour sa pomme en partant à l’aube et en rentrant hyper tôt, sans réaliser qu’étant donné qu’on dispose d’un nombre de rames fixe, si on soigne un train, on en handicape un autre, peut être le leur demain… Mais bon, y’aura toujours quelqu’un pour s’en occuper, non?

* qui se rend utile pour lui et pour les autres en témoignant, résistant, et en informant les autres.
D’ailleurs, bravo EasyG pour sa « confrontation » pacifique et positive avec un contrôleur plus sympa et surtout moins c*n que celui qui a pruné une passagère sans attestation patronale hier. Oui, pour info, la prune « pas d’attestation » est à 25 euros. L’achat « spontané » à bord : 13 euros…

Nous connaissons deux problèmes:
– la régularité, sachant qu’un retard impacte à la fois la charge du train visé et la régularité du train qui suit puisque les je-sais-tout qui ont pondu le cadencement ont pensé que 8 minutes entre deux trains c’est top
– la capacité de nos nouvelles rames (oui, les « trois yeux » dans lesquels on ne peut pas avoir de sac à dos ou valisette ou autre tant les porte bagaes en hauteur sont étroits et ceux dans les rames ridiculement petits.
Résultats, des sacs dans des allées bouchant les passages ou sur des sièges. Le sac ou mon fessier, j’hésite jamais

En ce qui concerne la régularité, c’est à la SNCF de se remuer.
Mais c’est « officiel » pour les surcharges, ce que vous vivez en ce moment est ce que vous allez vivre jusqu’à la fin de l’année, puisque la Conseil régional ne va pas acheter de rames d’ici là.

D’où notre (brillante, merveilleuse, logique) idée de vous mobiliser afin d’identifier les rames en surcharge matin ou soir, celles où il reste toujours de la place et de réfléchir à des inversions.

Je précise pour ceux que je croise dans les trains que oui, j’ai beaucoup de mal avec les usagers incohérents qui passent 10 minutes à se plaindre que « c’est la merde » « y’a personne qui se bouge » et qui se rétractent comme des huîtres sous un jus de citron quand on leur explique qu’ils peuvent contribuer à faire changer les choses.

Oui, ça prend un peu de temps, c’est vrai.
Pour les membres du Collectif, c’est tous les jours, c’est poser des RTTs pour les réunions et autres investissements et nous le faisons pour tous, pour que chaque usager voyage dignement.
Pour vous, c’est un clic sur la pétition (pour bouger les horaires 2013) ou un clic ici pour rapporter un incident ou au contraire signaler un TER à trop grande capacité.

N’attendez pas que les autres se bougent le c*l pour vous
Les autres, c’est vous!!

Publicités

Une réflexion sur “Samedi 16 juin – à la Saint Régis

  1. Pingback: Samedi 16 juin – à la Saint Régis | SNCFvamtuer « Travels in the City

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s