Exit la première classe en TER

 

 

Exit la première classe en TER

Publié le mercredi 04 juillet 2012 à 14H00 – Vu 49 fois

Les TER font l'objet de toutes les attentions du conseil régional de Picardie.

Les TER font l’objet de toutes les attentions du conseil régional de Picardie.

REGION – La Région supprime la 1re classe dans les TER pour gagner de la place et offre durant un mois la gratuité à 150 récalcitrants au rail.

 

Après les assises du train, organisées l’an dernier par la Région pour améliorer la qualité des transports ferroviaires en Picardie, et des rencontres régulières avec les usagers, Claude Gewerc a décidé de prendre à bras-le-corps les problèmes récurrents que sont pour les usagers l’absence de régularité et le manque capacité.
Avec un budget annuel de 118 € par habitant, la Picardie demeure la première région française pour son investissement dans les transports ferroviaires mais aussi pour son taux d’occupation des trains.

Obligation de menaces

Fort de verser annuellement plus de 150 M€ à la SNCF pour le fonctionnement des TER, confronté à la colère des voyageurs, le 22 février dernier en gare de Creil Claude Gewerc voyait rouge et menaçait de suspendre les paiements à la SNCF. C’est connu quand on touche au grisbi, on est écouté ! Le président le concède aujourd’hui, les choses se sont améliorées. La SNCF de son côté annonce désormais une régularité qui dépasserait les 94 % !
Si tel est le cas, cette amélioration n’est en tout cas hélas pas aujourd’hui ressentie par les usagers, probablement consécutifs aux trains hypers bondés à certaines heures.
Claude Gewerc et son adjoint chargé des transports, Daniel Beurdeley, ont rappelé leur vigilance constante et demandé que le niveau de service soit encore amélioré. Ce leitmotiv servira pour l’élaboration du renouvellement de la convention liant la Région à la SNCF à compter de 2013.

Le TER 1re classe à 600 000 €

La réactivité n’est pas le fort de la SNCF, dixit Claude Gewerc, et de citer en exemple 17 rames pour 170 M€, commandées en 2008 ne seront livrées que l’an prochain ! « La SNCF, si on ne la menace pas, elle laisse courir ».
Dans un souci constant d’amélioration, d’attractivité et d’anticipation, pour tenter d’offrir une bouffée d’oxygène aux usagers des trains hypers bondés, la Région a voté la suppression de la première classe dans les TER. Cette mesure, uniquement pour les TER et les intercités, c’est l’État qui en est l’autorité organisatrice, sera appliquée dès le 1er septembre et permettra d’obtenir jusqu’à 10 % de places supplémentaires.
Pour avoir pris cette décision, la Région devra verser 600 000 € à la SNCF, évaluation selon cette dernière du manque de recettes consécutif à la perte de cette première classe. « Quand ils perdent ils me refacturent, mais quand ils gagnent ils oublient de me le dire » déplore Claude Gewerc.
Dans un souci de développement durable et d’augmentation du taux de fréquentation des lignes délaissées, la Région va mettre en place une étude sur un échantillon de 150 personnes qui à ce jour n’utilisent pas le train.
Ces volontaires se verront offrir durant un mois cet automne la gratuité des trains. Un appel à, candidature permettra de sélectionner ces bénéficiaires. Si les volontaires étaient plus de 150, la sélection s’effectuera par tirage au sort.
Cette étude cible plus particulièrement les déplacements en Picardie, mais les lignes en direction de Lille, Rouen, Reims et Paris sont également concernés.

La mobilité des Picards, les études et l’évasion

Après avoir rappelé les différents dispositifs offerts par la Région pour favoriser la mobilité des Picards, Picardie Pass’évasion, Picardie Pass’études, Picardie Pass’ emploi et Picardie Pass’actifs, Claude Gewerc a une nouvelle fois souhaité à l’instar de l’Île-de-France, une taxe transport. Et de souligner le coût du ferroviaire pour la Région, une compensation de l’État de 120 M€ pour une dépense de 155 M€ !
Malgré la volonté de la Région tant sur les comportements de la SNCF, des usagers et de l’État, le plus dur reste à faire : changer les habitudes.

Pour bénéficier de la gratuité durant un mois : 01-53-09-26-36, ou www.picardie.fr ou encore testerletrain.6t. fr.

 

Erick LESKIW

Publicités

2 réflexions sur “Exit la première classe en TER

  1. Trop facile de trouver 94% de trains à l’heure. Moi aussi je peux le faire.
    Deux trucs :
    – Ce chiffre doit sûrement prendre en compte tous les trains de tout le réseau picard (donc des trains genre Laon Hirson où on ne compte pas plus de 25 personnes), mais aussi des trains comme les miens (je prends le train en contre-pointe). Le matin, dans le 7:10, dans la tête du train, ça m’arrive d’être le seul dans toute une voiture V2N. En travaillant en moyenne pondéré (un train de 1400 personnes compterait alors 10 fois plus dans les stats qu’un train de 140 personnes), on aurait de bien moins bon chiffres… En effet, la régularité du 7:52 ou de d’autres 9:23 (Orry) est bien moins bonne que mes trains (7:10 Paris/21:53-Orry)… Bref, ce chiffre englobe tous les trains, et ne reflète rien du tout.
    2- A Paris, personne au sein de la Sncf n’a l’air de trop savoir ce que mesurent les balises… ou comment truqué un peu plus les chiffres…

    Bref, la prochaine étape c’est quoi ? On calcule la régularité des trains de Fret ? Des trains sans voyageurs ? On pourrait facilement monter à 99% de trains à l’heure… Mais attendons, ils réussiront bien à nous le sortir celui la aussi !

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s