Lundi 17 juin – Le mystère des trains courts

L’arrivée de son train en gare peut avoir un double effet :

le soulagement (ouf, il arrive), mais ensuite le dépit (oh non, pas celui-là).

En effet, quoi de plus agaçant, alors que le quai est bondé, que de voir entrer un train ayant une composition réduite, avec une, voire deux, trois voitures de moins que d’habitude.

Ces « trains courts » en heures de pointe peuvent être anticipés par les abonnés aux alertes sur les smartphones qui peuvent se placer comme il faut sur le quai. Mais tous les autres, les plus nombreux, habitués non abonnés, étourdis, usagers ponctuels, doivent alors courir à la dernière minute, traînant sa valise, tirant les enfants, afin de rejoindre le point de montée à bord, et se retrouver tassés sur une plate-forme inadaptée, sans possibilité de se tenir.

Est-ce un bon calcul que de faire circuler ces trains courts ? Parfois, le transporteur n’a pas le choix, des pannes, des entretiens, mobilisent des voitures les rendant indisponibles, mais parfois, il s’agit de choix malheureux, ayant mal anticipé une période plus chargée en nombre d’usagers.

gare-raincy-sans-arret

Or, si l’on veut donner envie aux voyageurs de préférer le train à la voiture, à l’avion, il conviendrait de prévoit des conditions de transport satisfaisantes. Or, les habitudes ont changé, il y a du monde dans les transports aussi en journée, le week-end, l’été.

Ces trains courts ont des conséquences sur la régularité : si les personnes doivent courir pour rejoindre la voiture, avec enfants et bagages, nul doute que des portes seront bloquées, et que du temps sera perdu.

Quel serait le coût réel de faire circuler des trains longs en permanence au regard des inconvénients de trains courts ponctuels ?

Question à se poser et que posent certains usagers (et si l’exemple des RER est mis en exergue, nul doute qu’on peut le transposer sur nos TER !)

Publicités

48 réflexions sur “Lundi 17 juin – Le mystère des trains courts

  1. A l’instar d’un avion, est-ce bien « légal » qu’un train circule en surcapacité sans que ses passagers soient tous bien assis ou en mesure de « s’arrimer » correctement ?
    Et d’ailleurs, s’il existe, quel est le seuil de surcapacité ?

    Ce sont des questions que je me pose régulièrement, quand je vois certaines personnes tenir debout par le simple fait de la foule sans possibilité de se tenir à une barre ou des suspensions au plafond d’ailleurs très rares dans nos trains, rer et métro français.

    • Logique …
      La rame du 20:49 est celle du 18:19, parti avec un gros retard suite aux personnes sur les voies …
      D’où le retard du train retour Compiegne Paris , et d’où le retard de votre train.

      Quand on vous dit qu’un incident peut avoir des répercussions pendant longtemps …

      • Et on est arrivés en gare avec bien 25 mns de retard. Les rotations sont vraiment mal calculées, on est partis en même temps que le 21h07, super. Guère d’initiatives en tout cas…

        • Pour ce qui et des rotations, au contraire, celle ci est globalement plus solide…

          Regarde :

          PNO 18:19
          CPE 19:12 (ter 847819)

          CPE 19:40
          PNO 20:32 (ter 847842)

          PNO 20:49
          Creil 21:21 (ter 847615)

          Le premier Ter est arrivé à CPE avec +45′ soit vers 19:50.
          Le temps de se retourner + de gérer les entrées et sorties en gare de CPE complètement chamboulées avec ces intrusions intempestives, le train repart de CPE avec +25′ , soit vers 20h bien tassée.

          Rattrapage du retard difficile sur ce train car il y a pas mal de fret à cette heure là qui sont prioritaires s’ils sont bien à l’heure dans leur sillon …

          D’où l’arrivée sur PNO vers 20:55, + le temps de retournement et la gestion des autres sillons (faire partir les autres trains à l’heure et le tient après) tu pars vers 21:07.

          Au final, non , il y a un peu de marge sur ce roulement .
          Le retard aurait pu être évité sans soucis sur ce train sans cette irruption sur le réseau …

          Là où je suis d’accord c’est de dire que partir avec +15′ parce que le ter précédant à eu juste +5′ (cas fréquent sur le 17:19 qui n’a que 8′ de battement à PNO) ce n’est pas normal, de quelque cause que soit le retard initial…

  2. Je confirme, en route vers Paris (18:25 Chantilly) bloquée à Orry à cause de c-nnards vers Garges a priori sur les voies. 15-20mn de retard annoncé par le CDB.
    ils peuvent pas se balader ailleurs ces c-ns ?!

  3. Ce matin, le 7h47 à Chantilly était à l’heure, en V2N habituel. Ralentissement sérieux à l’entrée en Ile de France (because TGV ?), mais arrivée sans retard notable m’a-t-il semblé.

  4. Bonjour, Chantilly, 7h20, bombardier, double caisse, peu de places disponibles, dans certaines voitures, personnes debout. Départ à 7:20:25 de Chantilly. Orry, départ à 7:27:07, personnes dans les escaliers.
    Arrivée sur PN à 7:47:30.
    Bonne journée

  5. Des questionnaires ont été distribués dans le train mais pas après les 2 derniers arrêts au moins : chantilly et Orry
    Je demande pourquoi : parce qu’ils sont trop longs et on ne peux pas les récupérer
    Super méthode scientifique ! Et après on va nous parler d’échantillon représentatif
    Encore une preuve que ce qui compte ce n’est pas la réalité mais le dogme (c’est scientifique) et le marketing plus la dose essentielle de mauvais foi.

      • Pas vraiment
        Vu des titres sur le prix du billet et le trajet
        Feuille A4 double effectivement pas mal de questions
        Distribution par une personne portant un gilet Effia (???) société qui normalement s’occuppe de parking
        Mais bon vu que la sncf a mon adresse mail pour me proposer de partir en WE ou en vacances ou de fêter ci ou ça ils pourraient tout aussi bien m’envoyer l’adresse d’un questionnaire a remplir sur internet
        Mais les résultats seraient sans doute moins représentatifs de ceux qui sont souhaités
        En tous cas si cette enquête doit être un argument pour les conditions de stationnement a Chantilly ou Orry elle n’est en l’état ni pertinente ni opposable

  6. Retard à prévoir sur le 8:10 / 8:18 / 7:23

    En effet, la V2N effectue avant un Amiens (6:30)-Creil (7:58) or le train n’est toujours pas parti d’Amiens 😦 …

  7. Chantilly 6h45 u
    Train de marchandises passe a pleine vitesse devant le quai ou patientent les voyageurs sans annonce
    Tout le monde a cru qu’il s’agissait de 6h46 et s’aptichair des voies

  8. Quel serait le coût réel de faire circuler des trains longs en permanence au regard des inconvénients de trains courts ponctuels ?

    Si on parle des trains courts « voulus » par le transporteur et non ceux que je viens de citer, il faut savoir par exemple que la circulation de trains longs à 65% le WE entre 14h et 22h sur la ligne D du Transilien a coûté 1,8 millions d’euros…

    • Après, il faut voir qui porte ce surcoût : le transporteur ou l’AO ? (mais je devine la réponse) et quel serait le malus du transporteur pour non-respect de composition ou des horaires, puisque la taille des trains impacte la ponctualité….

  9. Et le classique :

    TER Flash trafic 847844 07h26 Compiègne-Paris (8:17) circulera avec un nombre réduit de places assises. Info 0800099565 (N vert)

  10. Hop un premier train court !!! 🙂

    TER Flash trafic 847606 06h50 Creil-Paris circulera avec un nombre réduit de places assises. Info 0800099565 (N vert)

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s