4 Novembre – Quelques hommes de bonne volonté à l’assaut de la Tour de Babel

atchoumUne bonne atchoumite angineuse de zombie vous a privés de la lecture des « minutes » de la réunion de mardi soir, à Amiens qui avait pour objectif de nous présenter les premières grilles horaires 2015.

Avant de cliquer ici pour le détail,  nos impressions générales.

Étaient sur place, de nos Collectifs Elias, pour SNCFVamtuer, Hélène et François pour Idr80. Mépuise et moi n’avions pu nous déplacer pour cause de travail, donc nous y assistions en « conférence téléphonique ».

Pour le positif : une réelle sensation que le Conseil Régional fait montre de bonne volonté. Mépuise a eu l’occasion de beaucoup travailler avec Mme Carole Guillaume, laquelle, si elle prend très peu la parole durant les réunions, possède une très bonne connaissance des dossiers – la Convention a été particulièrement décortiquée avec elle notamment. D’ailleurs, nous devons dire combien sa présence constante est appréciée : son ancien responsable (le directeur Transport) est parti, son nouveau responsable n’est pas resté à la réunion…

Pour le négatif : Pas d’ordre du jour défini. Alors c’est parti dans tous les sens… Au bout de 50 minutes, pensant que les participants avaient devant eux un document que Mépuise et moi ne pouvions voir, j ‘ai posé la question qui fâche « où en sommes nous de l’ordre du jour« ?  – il y a eu comme un blanc – suivi du « avant de rentrer dans les détails, quelle est la marge de manœuvre? » de Mépuise. Deux questions simples restées sans véritable réponse.

Nous partons, toujours du principe qu’on ne peut dissocier les problématiques TER/Intercités. Si la donne semble bonne pour « nous », elle posera des problèmes majeurs en amont du parcours, ostracisant des dessertes dans des villes où le chômage n’est hélas pas un simple concept. Nous étions donc – SNCFVamtuer et IDR80 – très déçus de découvrir que mis à part NOTRE document commun (clic clic), que nous avions pris soin de faire parvenir à chacun des participants et qui se trouvait devant chaque place, rien... Ce n’était pas faute de l’avoir demandé.

Même si nous sommes heureux que les différents responsables SNCF l’aient trouvé pertinent et source d’information/base de travail, nous aurions souhaité un travail plus préparé des autres parties, histoire de rentre fructueux les échanges.

De tous les participants, seule l’association Lutèce nous avait répondu mardi soir : « nous sommes toujours en train de collecter les demandes des usagers. Pour nous la présentation de ce mardi n’était qu’une première séance de présentation et de discussion sur les possibilités que nous avons. Nous avons certes laissé ce soir au conseil régional notre avis global et notre première ébauche mais nous avons encore à intégrer d’autres éléments, d’autant que nous n’avons pas la desserte de W.E. qui est fondamentale pour le bassin creillois où les emplois de services sont très nombreux. » Ça ne correspond pas exactement à leur compte-rendu post réunion « Ce n’était pas une réunion de discussion précise sur les différentes lignes avec explication de la SNCF, RFF et du C.R. et confrontation avec les premières analyses et objections des usagers, ce pour quoi nous étions venus avec nos documents et nos questions. » Nous espérons pouvoir comparer ce document à notre étude, si possible avant les Comités de Ligne, celui nous concernant se tenant jeudi 7 novembre. Voici la réponse que nous leur avions adressée mercredi matin, qui est également utilisée pour motiver TOUTES les troupes « Le temps est précieux et les occasions de laisser chacun s’exprimer rares. Nous savons déjà que lors des Comités d’Etoiles, après les présentations de la Région et de la SNCF, quelques revendications pourront être faites, vites couvertes par le ras le bol des usagers présents qui, découvrant les documents n’auront que peu de recul.

En effet, vu le temps que nous avons passé à collecter les infos et la répartitions des données entre nous, nous doutons qu’un usager lambda aura fait en solo le travail… Les usagers en ont marre et voient surtout que rien de change, réunions ou non, comités d’étoiles ou non, ils constatent que le service est moins bon, ils perdent espoir.

D’où l’idée de les rassembler tous, peu importe l’égide.[…]Nous ne pouvons négliger les avis, retours et idées de ceux qui n’ont pas envie de s’engager, quel que soit leur (non) motivation.  Rassembler, au-delà de toutes les frontières, quelles soient sociales, sociétales, politiques, IC ou TER, SNCF ou client, région ou département… La demande est commune : bien voyager et retrouver quiétude et dignité là où aujourd’hui stress et fatigue ont pris le pas. Je crois profondément que ce n’est pas en divisant qu’on avance et c’est pourquoi nous sommes transparents envers tous les contributeurs même irréguliers et prônons le partage d’idées, de données, d’actions. L’usager et le respect de l’humain sont au cœur de nos préoccupations et si nous pouvons parfois être tentés de baisser les bras, il nous suffit de regarder une semaine de trajets pour y puiser un regain de volonté. Nous joignons en annexe la version définitive de notre présentation commune utilisable à condition bien sûr de citer la sources SNCFVamtuer-IDR80. Au plaisir d’oeuvrer ensemble pour le bien de l’usager »

IDR80 les a contactés en ce sens et nous espérons une rencontre commune.

A une remarque de Mr Ferté sur la non nécessite de copier nos courriels à tous les élus, nous avons rappelé que si quelqu’un ne veut pas lire un mail, il suffit de le jeter. Mais que si quelqu’un est désireux d’avoir toutes les infos nécessaires pour régler une situation en cours et à venir, alors il peut le faire. Certains élus n’ont jamais répondu, d’autres au contraire se sont montrés actifs, impliqués…
Nous avons redit l’importance de rassembler, d’éviter l’écueil que chaque entité essaie de sauver son « bout de gras » sans se soucier des autres, que ce n’était pas le riche de Chantilly contre le pauvre de Creil, l’ouvrier contre le cadre, l’emploi de services contre celui des bureaux, la gauche contre la droite, les usagers contre la SNCF mais des personnes essayant ensemble d’aller vers un mieux. Qu’aujourd’hui nous faisons l’effort d’expliquer aux usagers que se défouler sur un chef de bord est vide de sens… mais demain? Il faut passer de « la tour de Babel » à « quelques hommes de bonne volonté ».
Utopistes nous?
Non. Libres de tout agenda autre que de retrouver des conditions de transport normales.
De plus, nous sommes convaincus que si les modifications annoncées pour le SA15 seront bonnes pour notre axe, cela ne réglera pas les problèmes de fonds telles les pannes récurrentes, les cloisonnements de communication, le manque de personnel en face de nous… la sclérose administrative aussi…
Personnellement, je suis toujours épatée (enfin « sur le cul« ) lorsque j’entends nos interlocuteurs dire que certaines choses sont rendues difficiles ou impossibles par manque de communication. Je me dis toujours alors « mais comment on y arrive, nous? » Devons-nous rappeler que notre collectif est fait de travailleurs? mamans? papas? Que nous ne nous connaissions pas? Que nous nous « contentons » d’assembler nos différents points forts et d’utiliser les méthodes de communication modernes pour produire des documents, nous informer, avertir…
Devenons ces hommes de bonne volonté.
tous unis
Publicités

57 réflexions sur “4 Novembre – Quelques hommes de bonne volonté à l’assaut de la Tour de Babel

  1. Habituelles réunions où il ne se passe rien ! Dans tous les domaines c’est toujours pareil… Dans votre cas, il aurait fallu que les décideurs prévoient l’affluence, des années à l’avance.
    On a vu pareil, dans les écoles, où on avait un manque de postes à la rentrée, alors que c’était prévisible.
    Pourtant, pour rire un peu, les inutiles statistiques, si longues à remplir, demandaient le nombre d’enfants d’âge de 2 ans.., pour les 4 années à venir ! Même le formulaire était débile, alors, vive la France !

  2. De retour de Lisbonne où j’ai pris matin et soir, pendant qlq jours, le train interurbain (équivalent RER) entre Cais do Sodré et Cascais. C’est un truc de dingue : PAS UNE SEULE minute de retard sur un trajet de 40′ ! Pas une seule !!!! Mais comment font les suisses et les portugais pour avoir des trains à l’heure ?!?!?

    • Décollage de Chantilly à 7h53 (+ 6 mns), sans aucune mention du retard et encore moins d’explication. Arrivée à GDN à 8h21 (+ 10 mns) et, là aussi, le CDB ne mentionne pas le retard, tout est normal.
      Bref, les retards, c’est la norme, semble-t-il, intégrée par tous

    • On vient de partir de creil en bombardier mais un v2n est parti aussi à creil en même temps alors je ne sais pas lequel arrivera en premier

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s