Pas de trêve en ce jour de grève

Lettre envoyée ce matin à Monsieur Guillaume Pépy. Copiée à Mrs Mougeonot, Normant, LeCalvez, Gewerc, Covet etc. et nos élus locaux.
Et aux médias, ben sûr.

****

Monsieur Pépy,
 On aurait pu imaginer qu’en ce jour de grève, avec publication en amont du plan de transport, les usagers » s’en sortent pas « trop » mal.
Mais voilà.
Le plan « normal » est déficient en temps « normal »
Pourquoi serait-il bon en moment difficile?
Moins de trains, donc plus de monde à bord de ceux qui roulent.
L’occasion rêvée pour envoyer des rames en composition réduites… Bien sûr, je ne suis pas stupide : ce matin « vous » n’avez certainement pas eu d’autre choix.
En annexe, photos de trains roulant entre 5h00 et 6h50 ce matin. Regardez ces gens qui pour beaucoup émargent à 1600 euros max par mois. Combien de travailleurs modestes mais essentiels dans ces trains matinaux? Dites-leur à nouveau qu’ils sont votre priorité.
Plus de compos réduites à venir pour cette pointe du matin: un conducteur vient de nous confier : 1 train sur 4 et seulement des 4 ou 5 caisses.
Ne nous cachons pas derrière la grève, ne la blâmons pas pour cette journée de galère. La cause n’en est pas un Plan de transport réduit mais encore des Compositions Réduites, pour cet énième « jeudi maudit » de l’histoire du cadencement.
 Blâmons ce que nous dénonçons depuis décembre 2011:
– manque de moyens ou moyens mal répartis.
– manque de personnel à la maintenance, à l’acheminement des rames du garage à PNO (raison des retards passés sous silence hier soir) ou à la conduite.
– mauvais choix lors de l’élaboration des cahiers des charges et donc achats mal adaptés au besoins
– suppression d’intercités – belle économie faite aux dépends des être humains qui sont contraints de se rabattre sur des TERs et les « blindent » – Certes, ils peuvent aussi trouver un travail en région. C’est connu, ça court les rues en Picardie…
Ces visuels ne font même pas état de l’aléatoire fiabilité des infos, celles sur les sites différant de celles des affichages écran en gare.
Monsieur Pépy. Réveillez vous! Les gens mal traités deviennent mal traitants.
Les gens méprisés, usés et fatigués finissent par exploser et l’histoire de notre pays montre que cela se passe de façon à la fois radicale et désordonnée…
Si, comme vous le dites les trains du quotidien sont votre priorité, montrez-le nous.
Car vos bottages en touche sur le sujet sont insultants pour l’usager mais aussi pour le cheminot privé des moyens de bien faire son travail mais contraint de garder son sacro-saint et tellement pratique pour vous « devoir de réserve ».
Moi, à votre place, Monsieur Pépy – et cela vaut aussi pour vous Monsieur Gewerc –  j’aurais honte, je serais pétri de gêne.
Je ferai un méa culpa sincère sous forme de bilan du cadencement : Qu’est ce que cela a rapporté (des sous?) qu’est ce que cela a coûté (de la souffrance pour les usagers et les cheminots du terrain).
Je rencontrerais des usagers (tiens, nous, pourquoi pas) et je prendrais le TEMPS de voir ce qui est possible ou non.
De regarder la réalité en face au lieu de mettre mon énergie à élaborer des discours formatés.
Voilà.
Ceci est exprimé avec tout le respect que je vous dois. D’humain à humain.
Car nous sommes tous égaux, n’est-ce pas?
6h17 creil
6h50 creil 2
6h50 creil
6h58 chantilly 2
Publicités

Une réflexion sur “Pas de trêve en ce jour de grève

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s