Week-end du 26 et 27 avril : Méditation

Le conseil régional a voté des pénalités plus lourdes contre la SNCF lorsque des TER sont supprimés et que la responsabilité lui en incombe. Elles s’élèvent désormais à 18 euros par train multiplié par le nombre de kilomètres supprimés, contre 7 euros auparavant. Ce sont les pénalités les plus élevées de France.

Par ailleurs, la SNCF va verser une indemnité compensatrice de 1,8 millions pour les trains supprimés entre fin décembre 2013 et ce mois d’avril. Cela représentait 6% de l’offre ferroviaire en moins.

L’UMP et le Front National se sont abstenus, estimant que la pression n’était pas suffisante sur la SNCF, alors que la qualité du service public sur les TER se dégrade toujours. Pour les mêmes raisons, le Front de Gauche a voté contre.

D’autres indemnités seront attribuées à la Région par la SNCF entre 6 et 7 millions d’euros, pour le retard de livraison des 18 nouvelles rames Bombardier qui doivent assurer les dessertes ferroviaires

bon… c’est pas chez nous… devinez où…

c’est une région où le soleil BRILLE et où les effets ne sont pas QUE d’annonce…

Publicités

18 réflexions sur “Week-end du 26 et 27 avril : Méditation

  1. Bonjour !

    Laon départ 16h02 à l’heure ( ça reste la Picardie ), on se traine un peu à la sortie. Espère arriver à l’heure prévue soit 17h42 pour attraper 17h49 sinon c’est 19h et des biquettes !

    Allez un peu d’espoir ou de folie avec le TER PICARDIE !

  2. Paris 14:19 (N°847613) V2N 9 voitures départ 14:19:16, de la place. J’ai fuit le rdc car y’avait des grandes gamelles,direction l’étage je me retrouve avec une femme qui mange des manchons de poulet mais merde c’est pas ta salle à manger le train, au moins prends un truc qui ne sent pas!

    • Chantilly 3 anglais montent et au moment de fermer les portes un de leur ami leur dit « hello it’s not paris » ils nous demandent rapidos confirmation et sortent en toute hâte. Là ils étaient partis pour un terminus Creil ils n’auraient pas été déçus de la visite je pense mdr

  3. Cela va etre de notre faute
    Extrait voix du nord sur suppression TGV Arras

    Pour une fois, ce sont des personnalités arborant fièrement leur écharpe tricolore qu’on a vues jeudi matin, dès l’aube, dans la gare d’Arras, en train d’alpaguer les passants en leur distribuant des tracts offensifs. Au vu des réactions, il semble même que la population soit en phase avec ces élus-militants. La cause en vaut la peine: maintenir le niveau des dessertes TGV avec Paris.

    Quels trains sont-ils menacés ?

    Il semblerait que les Paris – Arras de 17 h 22 et de 18 h 22 soient sur la sellette. Et évidemment, à la lecture du tract, Marie-Anna, 30 ans, une Arrageoise employée d’une société d’assurances des Hauts-de-Seine, écarquille les yeux : « Je rentre du boulot entre 17 h et 20 h. Si on supprime ces liaisons, ça va vraiment poser problème, d’autant que les trains qui précèdent ou qui suivent sont déjà bondés !» Il ne s’agissait pas d’un meeting électoral, mais on ne compte pas les messages d’encouragement que les usagers du rail ont adressé à leurs représentants Frédéric Leturque, maire de la cité atrébate, et Philippe Rapeneau, conseiller régional, président de la communauté urbaine d’Arras.

    Pourquoi la mobilisation ?

    Parce que ça n’est pas la première fois qu’Arras perd de la grande vitesse. Déjà, en 2012, les élus du secteur avaient protesté contre la suppression de liaisons entre Arras, Douai et la province. En 1993, à l’arrivée du TGV dans le Pas-de-Calais, on comptait jusqu’à 33 liaisons par jour entre Arras et la capitale (24 aujourd’hui). « Je comprends que les choses évoluent, précise Frédéric Leturque.Ce que je n’accepte pas, c’est la remise en cause de trains qui sont d’autant plus utiles qu’ils sont bondés. » Les liaisons de 17 h 22 et 18 h 22 correspondent en effet à des heures de pointe.

    Quelle est la raison ?

    Tout part des difficultés de régularité et de suroccupation des trains sur l’axe Paris – Creil (Picardie). L’idée est d’offrir davantage de créneaux horaires(des sillons) à ces liaisons, avec une entrée en vigueur en 2015. Mais si on donne des sillons aux uns, il faut en prendre aux autres. La ligne à grande vitesse Arras – Paris ferait les frais de ces modifications. « Ce qui est d’autant plus irritant, insiste Philippe Rapeneau, c’est la manière dont nous avons appris ça. » C’est-à-dire au détour d’une communication portant sur un autre dossier, en commission permanente du conseil régional, début avril. « Il n’y a eu aucune concertation. » Il faut dire que l’homme est fidèle à cette ligne qu’il a même fréquentée trois fois par semaine en 1995/1997, quand il était membre du cabinet du ministre de l’Agriculture Philippe Vasseur : « Je suis de la génération TGV. »

    Grande vitesse : quel intérêt ?

    Le désenclavement pardi ! Il est toujours plus percutant pour une ville d’affirmer qu’elle se trouve à distance raisonnable de la capitale, pour des raisons économiques, surtout quand le réseau autoroutier est engorgé. La SNCF se refuse à évoquer le nombre d’abonnés au départ des villes de la région, mais ils seraient environ 2 000 rien que sur l’axe Arras – Paris. Cadre de vie meilleur. Loyers moins effrayants…

    Le sénateur du Nord Éric Bocquet vient de prendre sa plume pour défendre la cause des liaisons TGV auprès du secrétaire d’État aux Transports Frédéric Cuvillier. La communauté urbaine et la ville d’Arras ont voté des motions. La commission permanente du conseil régional a émis un avis défavorable. « S’il faut bloquer des voies, on le fera », prévient Frédéric Leturque.

  4. Quand j’ai lu l’article j’ai fait la danse de l’indien. J’ai cru au miracle! Mais la dernière ligne a tué tous mes espoirs. En même temps le monde des bisousnours je sais bien qu’il n’existe pas (malheureusement)

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s