Brétigny – 1 an déjà (du 12 au 14 juillet)

Il y a un an, je prenais une menthe à l’eau dans le jardin d’un vieil oncle, tranquille au soleil, quand mon fil twitter a commencé à s’affoler. Un train venait de dérailler à Brétigny sur Orge. Les infos se succédaient, les commentaires aussi…

Puis l’année a été rythmée de rapports, de suites, de déclarations des politiques, des responsables SNCF… Il y eut véritablement un « avant » et un « après », à la fois dans les médias et dans l’esprit des usagers, surtout eux  « du quotidien ».

Comme d’habitude, parce que quel que soit le sujet, le traitement de l’info dans les médias « de grande consommation »  suit un schéma odieusement prévisible, se succédèrent alors :
annonce de l’info, recherche de l’angle le plus dramatique, boucles ou gros titres accrocheurs, puis messages rassurants « on va prendre la mesure, on va faire une enquête, un rapport »… et le vide. Le tout suivi de jolis discours officiels bien rodés.

 

Ce matin, sur I-télé, un reportage en gare de Brétigny : certains usagers ont peur, tous y pensent encore mais la gare a été refaite et un ralentissement à 100 km/h a été mis en place « en attendant » qui vont prendre quelques années.

Pas un mot sur le rapport. A-t-il été lu ? Il est disponible gratuitement ici. Lisez-le. Vous serez certainement un poil plus mesuré que les discours officiels entendus récemment.
Ah, ça… si les dirigeants et politiques mettaient autant d’énergie à traiter le fond qu’à élaborer des déclarations pour les médias, les choses iraient un peu mieux... En plus, ça parle de notre ligne…

Parce qu’il faut savoir de quoi on parle avant d’en parler, lisez également cet article qui sera très certainement (on commence à en avoir l’habitude) repris comme source comme étant « une révélation Médiapart », alors que c’est à la portée de n’importe quel journaliste de faire ce boulot. L’an dernier, un micro parti avait publié ces témoignages d’ailleurs, recoupés par le rapport…

Et parce qu’il ne faut jamais oublier que notre préoccupation principale en tout est l’humain, ce témoignage (merci Mirrite de l’avoir partagé) : Vivre après Brétigny.

Et n’oubliez pas

Vous avez la chance d’avoir le choix…

Publicités

6 réflexions sur “Brétigny – 1 an déjà (du 12 au 14 juillet)

  1. D’après le site du courrier Picard , les agents de conduite de Beauvais appliquent le droit de retrait , ils dénoncent un manque de sécurité suite à la suppression des contrôleurs

  2. Moi je me trouvais dans la train avec Elias quand j’ai appris la nouvelle. Ce témoignage est poignant j’ai une pensée à toutes les personnes de bretigny !

    • Je m’en souviens très bien.
      Je venais de voir une photo sur Twitter (difficilement chargée à cause du réseau à Paris Nord).

      Il faisait chaud. On était dans le 18:19, bien climatisé (presque frigo). Dans la partie basse du bombardier (là où y’a les strapontins + espaces vélos) car j’étais avec mon chien…
      Je m’en souviens très (trop) bien. C’est fou…!

Vous aussi, exprimez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s