7 ans de réflexion…

Ce blog tout entier contient les doléances des usagers ; voyager assis et à l’heure.

Depuis l’infameux cadencement, celui-là même vanté par les décideurs-non utilisateurs, on voyage mal, on est transportés dans des trains moins confortables (les derniers achetés en date, parfaits pour demi-personnes) envoyés dès potron monet en compos courtes… Et cette réalité se heurte aux discours des ministres qui se sont succédés et qui reprennent le mantra de pepy « les trains du quotidien blabla priorité« 

Du bon sens (la population grandit, en taille comme en nombre) mais nos trains ont moins de sièges et ils sont plus étroits. ça c’est UN exemple. Et savoir ça ne dissuade pas les maires d’encourager les constructions nouvelles le long des  lignes, avec des nouveaux arrivants qui iront forcément bosser en train à Paris.

De l’honnêteté (ha… la non augmentation du pass navigo…)

en fait, marre des blablas… on vient encore de changer de directeur (mr Normant est parti à la retraite), le responsable de ligne a muté en homme invisible… et une demande aussi simple que de connaitre en amont la compo des trains semble si compliquée!

on veut simplement le triple A

Assis,  l heure, avertis... on ajouterait « avec les mêmes égards qu’un élu un jour d’inauguration de rame sous l’oeil des médias »

dessin @sheeptrain

 

Publicités

tiens, v’là mon voeu

Ce midi, j ai croisé un (énième) renard qui a jeté l’éponge. Il a repris la voiture après un changement de carrière motivé par la lassitude du train-train quotidien. Il revit.

Comme Mépuise, comme Lilouchou, comme ceux qui ont choisi de déménager, de ne plus faire partie des usés du quotidien…

Pour ceux qui n’ont pas le choix que les trajets debout, mal assis (ha, ces nouveaux trains pour unijambistes…), pour ceux qui rient (jaune) des voeux (pieux), nous avons dégoté ce pouf. Il nous sera bien utile dans nos rames sous capacitaires

Bonne année à tous ! (c’est fou, parce que spontanément, c’est « bon courage » qui me vient!)

Si…

« Depuis combien de temps Nathalie Saint-Cricq, Brice Teinturier ou Laurent Delahousse n’ont-ils plus rencontré de problèmes de garde d’enfants, ou tout autre basse question d’intendance ? Comment, si tant est qu’ils se rencontrent, ces gens pourront-ils se parler, et se comprendre ? Si l’on comptait davantage, au Parlement, au gouvernement, d’élu.e.s ou de ministres en butte à des problèmes de garde d’enfant,on n’en serait pas là.
 » Daniel Schneidermann

 

SI…

Si les décideurs prenaient le train tous les jours pour aller travailler et pas une fois par-ci par-là pour une inauguration quelconque (avec le regard énamouré de leur service comm’ pour diffuser la nouvelle), ils comprendraient ce qu’un +30, +40 de bon matin ou des suppressions le soir signifient pour le travailleur quel qu’il soit.

Perso j ai de la chance, j’ai la flexibilité – hors périodes de réunions – du télétravail. Je ne bosse pas à l’accueil ou dans le service d’un hôpital, sur un chantier… je ne fais pas le ménage avant l’arrivée des collègues, je ne suis pas (quotidiennement) essentielle pour ouvrir un bureau. Quant au soir, pas d’enfant à récupérer ou à conduire où que ce soit. Maintenant que ma douce Zibou n’est plus, je n’ai même plus l’urgence et la crainte du retard chez le véto ou pour ses soins.
Alors, me direz-vous, pourquoi je me bats ?

Par principe. Parce que le service public, c’est aussi mon impôt. Et qu’il me tient à cœur que mon argent, dont je pense mériter chaque euro, soit bien dépensé. Et que la confiance que nous accordons, via nos votes, aux élus a du sens. En ce qui concerne en tous cas la région, ils rendent des comptes et se battent avec nous. Le manque de langue de bois de F. Dhersin fait beaucoup de bien. Certes, on peut regretter l’abandon des grosses réunions publiques TER/usagers, mais nous-mêmes avions cessé de nous y rendre : un directeur de ligne transparent, des présentations orientées, des chiffres, des promesses de plan de bataille et zéro amélioration (et puis sérieux quoi , le soir, si t’as la chance de rentrer à l’heure…)

Par sens de l’équité. Par ce que chacun doit pouvoir se déplacer, dans les mêmes conditions. Dignement. sans devoir se transformer en hyène pour la lutte des places. Parce que vieux, jeune, valide, flapi, gros, bras cassé ou pétant le feu, chacun devrait simplement payer son abo, monter à bord et hop… (bon, lavé de partout, sans mac do ou pose de vernis, ça serait encore mieux)

Par pragmatisme enfin : des usagers détendus, bien informés, ça changerait tout tant à bord qu’au bureau ou à la maison. Des vrai soirées, de sorties, des abos au sport renouvelés… bref, nos villes seraient moins dortoirs le soir pour cause de grosse fatigue et les clubs/boutiques moins désertées pour cause de non fiabilité d’horaires de retour.

SI…

Si l’argent public versé à la SNCF pouvait d’ailleurs servir à autre chose que des campagnes de pubs qui ne séduisent que ceux pour qui train = vacances,

Si les Vicharat and co prenaient le train, on ne recevrait pas d’enquêtes à deux balles qui font au mieux sourire version cet échange twitter. Non, si les gars de la Comm TER prenaient le train il ne leur viendrait pas une seconde à l’idée de nous demander si on est satisfait. Ils vivraient la réponse!