et la cohérence dans tout ça ?

Ce matin, j’ai reçu un message via notre page Facebook. Une dame que que je connais pas qui m’écrivait en substance « merci de votre ténacité« . Ca m’a touchée, car j’ai conscience que le grand écart apparent d’un billet à l’autre peut être déstabilisant pour qui préfère une idéologie tranchée, pratique et paresseuse, au galvaudé « en même temps » qui peut confiner à de la manipulation quand utilisé sans autre but que… de manipuler.

Ce billet ne fera pas exception, puisqu’après les liens vers l’émission gauchiste de France Culture (les pieds sur terre, 28 minutes de pure humanité) et la Une d’un coincoin communiste, je vais partager le courrier d’Eric Woerth* député LR et un tract intersyndical**. Alors, vous me direz « et la cohérence dans tout ça ?« 

La cohérence c’est l’ADN revendiqué de SCNFVamtuer. Un discours raccord avec nos actions. Ou l’inverse.

Le Collectif est né du constat que les conditions de transport s’étaient dégradées du jour au lendemain. Que nos trajets « obligatoires » vers Paris étaient devenus des corvées.

Qui ne s’est pas adapté en modifiant ses horaires ? Qui n’a pas cherché à déménager, à négocier du télétravail, à se faire muter ? Qui n’a pas sacrifié des soirées en famille, des loisirs culturels ou sportifs ? Qui n’a pas contribué à faire de sa petite ville un dortoir?
Qui n’a pas détesté les autres, n’a pas, l’espace d’un instant ou d’un trajet, oublié savoir-vivre ou galanterie pour monter ou s’asseoir ? Qui n’a pas constaté que vieux, malade, bras cassé ou enceinte était devenu un handicap pour emprunter le TER Picardie en toute sérénité ?
Qui n’a pas souhaité identifier une tête de turc pour passer une colère légitime ?
Les réseaux sociaux servent à ça visiblement

D’abord le Blog du Responsable de Ligne, punching ball assumé : allez, postez, soulagez-vous.
Et rien…

Facebook ou twitter, déversoirs de bile, où assez rapidement ça vire au binaire :
les pro et contre cheminots (mais c’est quoi, pour vous un cheminot, c’est pas un humain ?),
les pro et contre réforme (vous en savez quoi de la réforme, à part ce qu’on vous en ânonne du matin au soir ?)
les pro et contre « régimes spéciaux » (est-ce que je voyagerai mieux quand un employé aura été précarisé ?),
les pro FI, FN, LR, LREM sans nuance : tout est bon dans l’macron, y’a que méluche qui parle d’écologie, y’a qu’Estrosi qui a eu des couilles en PACA, sans les arabes-turcs-syriens resquilleurs on aurait plus de place (et de travail)… ,
les pro et contre « syndicalistes » : au mieux manipulés, au pire pourris, oubliant au passage les « purs »…

Toutes ces étiquettes, et ce mépris envers celui qui ne porte pas la même sont insupportables, parce qu’elles ne représentent pas la complexité, la vérité de l’homme. Des exceptions, des contre exemples, j’en ai à la pelle depuis 2012. Des usagers malpolis, sales, violents, de mauvaise foi tout comme des agents en gare dépités, dépassés, de bonne volonté. Des usagers gentils, solidaires, serviables, des agents aigris, sur-zélés, narquois… Des élus opportunistes, déconnectés et d’autres impliqués… Des journalistes libres, qui rendent compte, des journalopes qui viennent avec un cahier des charges…

C’est sûr, ça serait beaucoup plus simple de suivre une ligne, d’être tranché et manichéen. Mais d’abord, la vie c’est 50 nuances de gris 😉 . Y’a pas les branleurs dans le service public et les courageux dans le privé. J’en parle d’autant facilement que je connais les deux structures (trois, si j’ajoute les contractuels).
Puis il suffit d’écouter certains élus hier et aujourd’hui pour constater que derrière les discours tranchés se cache hélas souvent un manque de convictions durables.

La cohérence se trouve dans notre (presque inlassable) volonté de comprendre pourquoi ça dysfonctionne, agir pour que chacun puisse voyager assis, à l’heure, averti. D’avoir la liberté de dire que les nouvelles rames sont à chier, parce qu’elles ne sont pas adaptées, parce que celui qui les a pensées ne prend pas le train (pas de place pour les pieds, les sacs de travail, pas de stores, moins de portes) et qu’en plus elles sont fragiles (lire échange ci dessous).

Notre Collectif n’est pas « au service de », mais favorise le « essayer ensemble« .

Là, on essaie, avec 29 autres collectifs nationaux d’obtenir le remboursement des 3 mois de grève (avez-vous signé la pétition ?).

On conseille aussi le « billet usager en grève ». Ne l’utilisez pas pour resquiller, mais pour protester contre des conditions de transport qui même hors grèves sont désastreuses.

Billet renard version coordination nationale des usagers

*Echange Alstom/Eric Woerth, qui visiblement tient compte des courriers qui lui sont adressés (ne souriez pas, ce n’est pas le cas de tous les élus, même ceux moins occupés…) – cliquez sur les images pour les agrandir

**Voici le tract intersyndical qui a été distribué en gares. Tant qu’à en parler (en gares, à bord, partout chacun a son avis péremptoire) lisez le – cliquez sur ce lien pour agrandir

Sur ceux, bonnes vacance à ceux qui peuvent en prendre et bon courage à ceux qui vont subir les conséquences du conflit social lundi et mardi.

Publicités

Additions et Divisions

Addition(s)

« Convergence des luttes » dès aujourd’hui.
La RATP rejoint la SNCF (et les agents des impôts, les étudiantes, les magistrats, les retraités, électriciens, gaziers, du personnel soignant et ceux non identifiés autrement que par la crainte de voir détruit le service public, au profit d’actionnaires – découvrez des exemples concrets).
https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=0e189b79-c585-452f-a637-7c829bbf9e39

De leurs côtés, les usagers s’unissent pour demander le remboursement des abos durant les 3 mois. Déjà (ou seulement, c’est selon) 47 820 signatures. C’est ici : pétition

 

Division(s)

Les usagers sont fatigués, certains résignés. Ces grèves impactent des trajets déjà pénibles en temps normal. Ils regardent les journaux, échangent sur les réseaux sociaux et ne comprennent pas les privilégiés qui font grève pour « leurs gueules ».

On est tous le privilégié ou le pauvre de quelqu’un, mais qui a le temps (et l’énergie) de ne pas simplifier les choses quand les infos se succèdent, mettant tout au même niveau ? Tellement plus pratique de faire naître des avis acides non nuancés et non bienveillants basés sur « ma cousine, ma belle soeur, on grand père avait un cheminot, agent territorial, postier, prof et ils n’en foutaient pas une rame/avaient plein de vacances etc. » A ces râleurs, j ai toujours envie de dire « si c’est si génial, pourquoi tu fais pas ce métier ? pourquoi te ne le conseilles pas à tes gosses »?

J’ai posé la question salaire/avantages à un agent de contrôle mardi :
17 ans de service 1619 € pour un salaire de base à 1350 net
pour les week-ends : 4€/heure de supplément
La retraite 62 ans: 1600 net
En cas d’arrêt maladie : salaire ramené à 1350 net
Primes découché 70 euros pour 3 repas
Pas de 13eme mois
Les retraites sont calculées sur le salaire de bas, hors primes

Je pose ça là ni pour les plaindre ni pour les encenser, mais pour donner une base.

De leur côté, les médias nous contactent « pouvez-vous nous trouver des usagers qui galèrent? qui vont perdre leur emplois? à qui la grève coûte cher ? »
« Oui, bien sûr ! à commencer par moi… mais pouvez-vous aussi parler de ceux qui galèrent MAIS se soutiennent le mouvement social, pouvez-vous poser la question sans orienter la réponse, histoire de donner une info et pas livrer une comm’ ?  Pouvons nous demander pourquoi tout est focalisé sur le statut des cheminots quand on voudrait parler de nos transports pourris du quotidien ? Bip bip bip, votre correspondant ne répond plus…

heureusement, il y  a des « dissidents » (rares)… 

Nous partimes une 15aine et par un prompt renfort…

… nous nous vîmes 27 en arrivant au port…

Dans le conflit qui oppose les cheminots et le gouvernement, dans les subtilités des déclarations rassurantes ou non, dans la cascade d’informations reçues, d’images de galères, de blablacar ou blablabus, de victimes collatérales d’un conflit plus méandreux qu’on ne veut nous le simplifier, il y a un aspect qui est négligé et dont nous nous plaignons régulièrement

et l’usager dans tout ça ?

ne peut-il que râler, s’adapter, subir ou peut-il exprimer sa colère contre un dialogue qui ne se fait pas, un bras de fer qu’il paie plein pot tout ça pour une réforme qui, en l’état, et de l’aveu même de ses instigateurs, ne changera rien aux conditions de transport telles qu on les vit depuis 2012 sur nos lignes picardes…

Mais, la bonne nouvelle, pour reprendre un vieux slogan, c’est que « usagers, vous n’êtes pas seuls »

Nous l’avions déjà montré en 2015, lorsqu’en gare du nord, quelques hommes (et femmes) de bonne volonté, Collectifs, Assoces, élus de tous bords, cheminots, syndiqués ou non étions rassemblés pour demander le retour à des conditions de transport dignes, le fameux Triple A  : Assis, à l’heure, Avertis.

Les problèmes quotidiens sont exacerbés durant les grèves. C’est à la SNCF d’y pourvoir. Un peu comme nous au boulot : si mes collègues ne sont pas là (longue maladie, conflit avec un supérieur, autre) c’est à la direction de s’assurer de la continuité du service au client.

Au lieu de nous prendre à témoin, au lieu de nous poser en victimes, agissons…

C’est dans cet esprit que nous nous allions de nouveau avec des associations et collectifs de la France entière. Nous ne sommes plus 15 mais 27. Et on continue d’engranger…

27 à s’être mis d’accord sur deux choses :

L’utilisation d’un billet grève, pour nos lignes, c’est le fameux billet renard revisité, téléchargez le !

BILLET RENARD

Billet Renard, version standard

 

billet coordination nationale des usagers

Billet renard version coordination nationale des usagers

La demande de remboursement des abos : le lien vers la pétition est ici.

Pour notre ligne, pour le moment la garantie TER sera appliquée sur les abos annuels et comme d’habitude, les abonnés mensuels devront conserver leurs billets pour les bugs « quotidiens » donc hors grève de janvier février (cliquez ici…)

Vous trouverez en suivant ce lien le communiqué que chaque Collectif/Association envoie à ses contacts médias.

Bonne journée les renards, et… faites tourner l’info!

https://sncfvamtuer.files.wordpress.com/2018/04/coordination-nationale-des-collectifs-et-associations-d_usagers-du-train.pdf