Au théâtre ce soir : « de l’importance de la pertinence »

Comédie dramatique (2018) de Renarde Creilloise – Extrait du monologue dit de la Renarde exaspérée

Un mardi soir de février, gare du nord puis gare de Creil – avec dans les rôles principaux Gaelle, renarde Creilloise, des usagers épuisés et du personnel missionné pour contrôler sans prise de conscience du non-service récurrent…

« voilà ce que je vais écrire à la SNCF… On verra s’ils répondent…
Mardi soir, contrôle des billets avant l’accès au train à Paris Nord… Pénible quand il reste peu de temps et que le monde se presse, mais soit. Un agent regarde mon billet, me laisse passer. Sa collègue a visiblement trouvé que le contrôle était trop rapide et me prend le billet des mains, n’écoutant pas ce que je lui dis… Pour la civilité, on repassera…

Le train part un peu en retard et effectivement, on a bien +10 à l’arrivée – on le voit aux écrans, car les excuses sont inexistantes. Ce n’est pourtant pas le personnel qui manque : contrôle à l’arrivée !
Nous avions déjà TOUS été contrôlés à Paris, quel était l’intérêt de recommencer à Creil (ne me répondez pas que vous les 3 ou 4 passagers de Chantilly ou Orry justifient ce déploiement!), avec un train en retard en plus ! Le seul résultat : faire sortir les usagers de leurs gonds… Oui parce que la SNCF appelle les usagers des clients désormais, pourtant des CLIENTS sont en droit d’attendre un service et de l’amabilité de la part des fournisseurs non ? Pas d’être considérés comme des voleurs ou des fraudeurs ou je ne sais quoi d’autre… Faudrait nous expliquer le manque de communication entre les équipes ou le pourquoi du comment de ce nouveau contrôle à la descente du train …

Les sourires commerciaux et la politesse appuyée que les agents opposent à toute tentative de discussion (on sent que la formation a été efficace sur ce point) achèvent nos nerfs déjà à rude épreuve. »

Publicités

Réponse au courrier adressé à M Bertrand le 4 décembre 2017

7257_le-dessin-de-laurel

Le 4 décembre 2017 j’interpellais M Bertrand sur les conditions de transport déplorables des usagers de la ligne Compiègne-Paris (le lien vers ce courrier se trouve à la fin de cet article).

Je partage aujourd’hui avec vous les réponses reçues. L’une d’elle émane de la région, l’autre de la direction régionale de SNCF mobilité…

Réponse région Haut de France

Réponse SNCF Mobilité

Lien vers le courrier envoyé : sncfvamtuer.wordpress.com/2017/12/05/conditions-de-transport-ter-hdf-lettre-a-m-bertrand/

Abonnements Sicgpov (suite)

vous avez été nombreux à tenter d’obtenir des réponses sur l augmentation des tarifs Sicgepov
deux problèmes sont identifiés

  • le manque de place dispo pour les gens qui ont besoin de stationner pour se rendre au travail et qui ont choisi de vivre à proximité de la gare d Orry-Coye en tenant compte de l’existence et des tarifs pratiquées
  • l’augmentation de 36% du tarif, dont la justification ne convainc pas (ou le peu de justifications apportées)

Pour le moment, peu d’infos en retour : un déficit assumé, la promesse qu’une voie douce sera aménagée entre Orry et la gare, un parking  vélos sécurisés pour inciter les gens à laisser leurs voitures, développer le co-voiturage, et négocier des meilleurs tarifs avec Keolis. On regrette que ceci ne soit pas mis en place avant une augmentation.

Pour le premier point, nous encourageons les utilisateurs des gares qui disposent d’un  parking cher (Chantilly) de se rapprocher de leurs élus pour chercher des solutions.

Pour le second, de façon impopulaire, nous avons suggéré que les week-ends ne soient plus gratuits, afin que le coût du parking soit réparti sur tous ses utilisateurs et pas seulement ceux qui n’ont pas d autre choix que de l utiliser.

 

Evidemment, on ne peut que regretter le silence des votants quant à leur choix (on n’est pas là pour juger, mais pour comprendre. Leur silence est dérangeant)

Nous avons reçu ce courrier, facilement déclinable par les utilisateurs qui souhaient interpeller leurs élus.

Monsieur le Maire de xxx
Mairie de xxx
60xxx xxx

 

Lamorlaye, le 9 décembre 2017
 

Monsieur le Maire,
Comme beaucoup de Morlacuméens, je travaille à Paris et m’y rends en train chaque jour depuis la gare d’Orry la Ville – Coye la Forêt. Je me gare donc sur le parking de la gare, géré par le SICGPOV, et paie ainsi un abonnement trimestriel.

Vous n’êtes pas sans savoir que nous venons de recevoir la facture d’abonnement du 1er trimestre 2018 qui s’élève à 90€ contre 66€ jusque-là soit une hausse de 36%.

Nous avions déjà subi une hausse de 11% en 2017, le tarif passant ainsi de 59€ à 66€, hausse qui m’avait été justifiée par la personne du bureau d’accueil situé à la gare par la mise du système de vidéo surveillance. Or lorsqu’on lit le compte-rendu du conseil syndical du 13 septembre 2016 actant l’augmentation de tarif 2017, la hausse y est motivée par des travaux de voirie (peinture et création de places qui devraient d’ailleurs générer des recettes supplémentaires), un maître chien supplémentaire, l’ajout d’un horodateur et des contrats de dépannage inhérents et un contrat de prestations hivernales. Il n’y a pas un mot sur le coût de la vidéo surveillance.

Le compte-rendu du conseil syndical du 23 novembre 2017, actant l’augmentation du tarif 2018, motive cette hausse par des dépenses plus conséquentes que les années passées et la constatation d’un déficit dans les comptes 2017.
Le coût de l’augmentation 2018 pour chaque abonné résident d’une commune membre du SICGPOV sera de 96€ par an. Le parking compte  environ 1100 abonnés, la recette supplémentaire pour le SICGPOV sera de 105600€, bien au-delà du montant du déficit 2017, annoncé à -71554,28 €. Le SICGPOV devrait donc générer un résultat annuel d’au moins 34000€! Quelle en sera l’utilisation?
La commune de Lamorlaye en tant que membre du SICGPOV mandate 2 élus titulaires pour siéger au conseil syndical et participer au prise de décisions.
Je souhaite connaître quelles ont été vos motivations pour voter cette augmentation brutale de tarif pour 2018? Comment peut-on engager des dépenses sans avoir les recettes suffisantes pour les financer? Ne pouvait-on pas étaler cette augmentation?

 
Je regrette que parallèlement aucun effort ne soit fait pour réduire le coût de l’abonnement du bus (30€ par mois) et adapter ses horaires à ceux des trains (plus de bus le soir après 20h environ pour rentrer de la gare, fréquence insuffisante de bus en général, non adaptée aux horaires des trains).
 
Dans l’attente de vous lire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.
 
Cordialement,

 
Madame XX