Choses entendues

une ministre qui parle de grève « politique » et qui rit en écoutant un député dire que statut ou pas, l’usager du quotidien ne voyagera pas mieux

des syndicats qui parlent de réforme du statut de principe, et qui ne cherchent pas une autre façon de se battre que de prolonger la grève (on a des idées pour disrupter le process, sans gêner l’opinion publique qui devient une arme contre eux)

la SCNF qui rassure les  lycéens : demain on déploie plein plein plein de gilets rouges et t’auras le droit d arriver ne retard à ton épreuve de BAC si tu montres un bulletin de retard – oui, ce petit papier qu’on ne te dirstribueras plus…

(mais t’auras pas de report de temps, à midi, ce sera fini), alors, recommande la journaliste, le mieux c’est d arriver plus tôt en gare…

 

 

Publicités

Bilan du mois de mai – Compiègne-PNO

Les mois se suivent et se ressemblent…non, en fait c’est de pire en pire. Ce mois ci, 112 trains recensés.

Taux de régularité : 32,1% (en nette baisse par rapport à Avril)

Nombre de trains non supprimés : 80. On notera qu’en ce second mois de grève, l’usager reste beau joueur et continue à ne recenser que les trains supprimés qu’il utilise habituellement (d’ou ce taux de trains circulants relativement bon par rapport à la réalité)

Retard accumulé par les trains circulants : 32h14 (en nette hausse par rapport à Avril). Une très belle performance collective qui permet d’afficher un retard moyen par train circulant de 24 minutes (sur un trajet de 45 minutes environ) !!!

On notera également une grande constance dans la désinformation voyageur puisque sur les 44 trains ayant circulé avec un retard supérieur à 5’59 », il y en a eu 18 pour lesquels le chef de bord n’a fourni aucune explication, ni excuse à l’arrivée soit quasiment un retard sur deux non justifié…

Comme d’habitude, les résultats complets sont disponibles ici : Retard Compiegne – Paris 05_Mai

 

Service public : vers un tri sélectif…

Je vous parle d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre…

Hier, on sortait nos poubelles une fois par jour ou tous les deux jours selon la taille de la ville, les encombrants une fois par mois…
On pouvait appeler les gares, les postes ou le trésor Public, on tombait sur un humain;
On avait les horaires des trains dans la poche;
On allait chez le médecin généraliste sans stress pour prendre les rendez-vous et lui se rendait avec sa sacoche chez ceux qui ne pouvaient se déplacer

Aujourd’hui, on sort les poubelles une fois par semaine, triées et sans débordement – on paie à la levée, couvercle mal fermé = poubelle non ramassée avec un rappel à l’ordre scolaire – on doit prendre rendez-vous pour les encombrants (en détaillant ce qui part)
On n’appelle plus les gares, les horaires ne sont que sur internet ou applis smartphone, ou les postes
On peine à joindre les généralistes – demandez à une mamie ou quelqu’un qui ne maîtrise pas le web ou le français de prendre rendez-vous via doctolib… qui ne se déplacent plus…
Le service public se déshumanise et les effets sont pervers. On file direct encombrer les urgences, on paie le temps de papotage du facteur, on tape sur des machines en gare pour dire si on est content… et quand on ne l’est pas ? En gare de Chantilly, un client rageux (bijoutier local) a forcé une porte pour agresser un guichetier. En gare de Creil des agents se sont fait cracher dessus. pas mieux à Orry où les insultes tombent.

A ces gens qui s’excitent sur les agents en gare, pensant peut être passer un message, nous voulons dire bravo et partager notre inquiétude. Oui, bravo d’illustrer à ce point la bêtise... Mais que feront-ils demain quand ils n’auront plus d’exécutant déjà victime de décisions sur qui passer leurs nerfs ? Iront-ils cracher sur Pépy et défoncer sa porte ?

Parce que c’est ça qui nous attend demain : moins d’agents en gares, comme par exemple l’agent « micro » d’Orry, poste voué à disparaître, plus de billets de retard en guichets ou sur voies disponibles – démerdez-vous avec vos smartphones ou ordis, plus d’agents info aux impôts, juste un numéro surtaxé… et des consultations médicales par webcam.

C’est beau le progrès ! Un poil excluant, mais après tout, l’époque est au tri sélectif…

merci Jean-Michel Ucciani pour l’autorisation d’utiliser ce visuel