Vendredi 18 avril – SA 2015 : parle à mon…

"Dans le cadre du nouveau projet du service annuel 2015, (clic clic) la Région Picardie a engagé la concertation depuis début novembre 2013 avec l’ensemble des usagers, associations, collectifs et autres acteurs du transport ferroviaire afin de recenser vos observations ou analyses sur les premières ébauches de ces nouvelles grilles horaires.

Vous pouvez nous faire part de vos suggestions grâce au présent site train.picardie.fr jusque fin Mars 2014. Nous nous attacherons à répondre aux demandes d’adaptations que vous nous aurez suggérées et à les prendre en compte dans la mesure du possible."

Techniquement, c’est vrai. Nous faisons partie de ceux qui ont remis un grösse copie au CRP et à l’équipe TER. Nous avons déjà beaucoup écrit dessus et nous ne cessons d’attirer l’attention des usagers sur les choses qui VONT changer pour eux.

 

Prenez quelques minutes pou prendre connaissance des cris d’angoisse de ceux qui se sont penchés sur le SA 2015 (mot générique pour dire "modification des horaires dans le cadre du Service Annuel).

Nous ouvrons aujourd’hui la rubrique "parle à mon Q" dont l’intitulé a le mérite de ne pas nécessiter trois heures d’explications.

* * *

aujourd’hui : la petite vie de Fabrice M. M.

Fabrice prend chaque matin son train en gare de Saint Just pour Paris, et le soir, il rentre chez lui avec l’espoir un peu foufou de profiter de sa famille.
Jeune présomptueux !

2014 :
Matin : Saint Just 5h08 – Creil 5h35 puis 5h40 – arrivée à PNO 6h11
Soir : PNO 19h28 – Saint Just à 20h16

c’est déjà une "bonne grosse journée", personne ne dira le contraire.

Dec 2014 :
Matin : Saint Just 4h50 - Creil 5h19 puis 5h21 – arrivée à PNO 5h53
Soir : PNO 20h04 – Saint Just 20h53
Notre ami Fabrice devra donc partir de chez lui 15 minutes plus tot le matin et rentrer 50 minutes plus tard. Et ça, c’est quand tout se passe bien.
Parce qu’hier soir : Départ 19h54 au lieux de 19h10 PNO et arrivée 20h40 au lieu de 20h18 à st Just…

Je n’ose même pas lui demander s’il espère être assis pour le prochain SA…

le bon conseil CRP : adapte toi mon gars…parle-a-mon-cul-small

 

Jeudi 17 avril – Portrait craché : Q comme…

"Parle à mon Q"…

 

Morceaux choisis d’échanges avec Idr80 ou A fond’train :

" La Sncf nous a fait un simulacre de concertation avec les usagers et la région. "Apres nous avoir entendus, elle annonce finalement … qu’elle ne changera rien a ses projets… Nos demandes étaient modestes, mais même constat. Leur solution va coûter plus cher pour rendre un service plus mauvais."

 

Le portrait craché de Mme Parle à mon Q ma tête est malade est le plus désabusé qui soit…

Quelles seront les conséquences de ce dialogue de sourds ?

image

Mercredi 16 avril – Statistiques de Mars 2014

Un mois de mars contrasté avec des matins toujours pénibles mais une nette amélioration le soir :
- 71% de régularité le matin, comme en janvier et février  (69% en moyenne en 2013), mais avec une hausse des trains supprimés (6), et du temps de retard (plus de 19h en cumul et 12 mn en moyenne – à comparer à 15h et 9 mn en février)
- 83 % de régularité le soir, en hausse depuis le début de l’année (et une moyenne 2013 de 78%), avec 4 soirs sans retards.

———————————–
29 heures perdues en mars, principalement le matin (contre 37 en janvier et 31 en février)
temps perdu mars
————————————–
Le train de 8h10 le matin est toujours le grand perdant.
par train matin mars
par train soir mars
————————————
Les stats complètes sont sur la page Statistiques Régularité.

Mardi 15 avril – Le collectif à l’Assemblée Nationale ?

Oui!! (et au JO par la même occasion…)

via Eric Woerth, maire de Chantilly et président de la Communauté de Communes.

Voici la question qu’il adresse au Ministre des Transports. Que dire d’autre sinon que nous attendons la réponse !

N’hésitez pas à imprimer ce document et à le distribuer aux mougeons et renards que vous croiserez!

 

Lundi 14 avril – Voisins à bord ? Faites connaissance !

Faut pas prendre ça au sens littéral. J’ai plusieurs voisins, des charmants, un adorable mais un très con… je me vois pas faire un trajet avec lui par exemple…

Mais en lisant l’article de 20 minutes ci-dessous, je n’ai pu m’empêcher de sourire et de le partager avec vous. 

«Bienvenue dans ce train. Dans le cadre de notre campagne Voisins à bord, nous vous proposons de dire bonjour aux voyageurs situés à côté de vous, de leur demander où ils se rendent, ce qu’ils aiment… Bref, de faire connaissance!» (bon, chez les renards, c’est déjà fait!)

monsieur blaireau et madame renarde COUVSi vous êtes amenés à prendre le TGV, vous entendrez peut-être une annonce de ce type. Rien de systématique toutefois: les chefs de bord peuvent jouer le jeu ou se contenter d’un simple «bonjour, le bar se trouve en voiture 4, préparez vos billets pour le contrôle imminent».

Mais la SNCF aimerait bien que son idée de développer des trains plus sociauxprenne. Qu’elle séduise son personnel et ses voyageurs. Que tous créent plus de liens et s’entraident davantage. «Le TGV a rapproché les citoyens, nous avons un rôle naturel à jouer dans ce domaine», estime Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages.

Un besoin pour certains voyageurs

Pour se faire accompagner dans cette nouvelle mission, la SNCF a noué un partenariat avec l’association Voisins solidaires, connue notamment pour sa Fête des voisins. «Si notre société est marquée par l’individualisation et le repli sur soi, des gisements de générosité existent chez les gens. Il y a une vraie envie d’aller vers l’autre, mais c’est aussi pour beaucoup une véritable difficulté», estime Atanase Périfan, fondateur de Voisins solidaires.

Cette opération, qui devrait durer au moins trois ans, ne tombe pas de nulle part. Si certains la trouvent WTF – «Parler à mes voisins de train? Non mais allô quoi! Moi, j’ai envie de dormir/regarder «Game of Thrones»/lire/rêver/écouter de la musique/réussir mon 2.048, et non de discuter avec l’inconnu d’à côté»- elle semble pourtant correspondre à un besoin.

86 % des voyageurs estiment en effet prioritaire de développer l’entraide et la bienveillance à bord des trains (1). Pour 27 % des sondés, la qualité de la relation avec son voisin de train est même importante voire essentielle. A l’inverse, 30 % y accordent peu d’intérêt.

Une Fête des voisins à bord (sortons la picole!!)

«L’enjeu, c’est de trouver le bon équilibre entre l’indifférence la plus absolue et l’envahissement», commente Atanase Périfan. «Notre but, c’est de remettre les choses à l’endroit: non, dire bonjour à son voisin n’a rien de suspect, ni d’anormal. Et comme il est plus facile d’entrer en contact avec l’autre quand il existe un prétexte, nous allons le créer».

La SNCF n’a pas dégagé de véritable budget pour sociabiliser ses trains, elle souhaite plutôt jouer le rôle de facilitateur d’échanges. Ce qui se traduit concrètement par des annonces invitant les voyageurs à discuter entre eux (comme c’est déjà le cas dans certains wagons IDTGV), quelques affiches et livrets les incitant à donner un coup de main à leurs voisins de train (leur ramenerquelque chose de la voiture-bar, porter une valise, etc.), et des événements ponctuels, comme la Fête des voisins à bord, programmée le 23 mai prochain.

«Nous voulons diffuser les bonnes pratiques et faire en sorte que le bonheur soit dans le wagon TGV!», sourit Atanase Périfan. Si la mayonnaise prend -un Observatoire de la bienveillance à bord va être créé pour mesurer les avancées- l’expérience pourrait être déclinée dans les autres trains de la SNCF (RER, TER, etc).

(1) Sondage réalisé par l’institut Viavoice pour SNCF et Voisins Solidaires les 26 et 27 mars auprès d’un échantillon représentatif de 1.007 voyageurs.

Sans déconner… Sommes-nous devenus des sauvages pour qu’on nous rappelle les règles du bien vivre ensemble OU s’agit-il d’une façon détournée de déléguer sans coût des ptites tâches aux voyageurs?

Week-end 12 et 13 Avril – Un peu de couleur !

Après une semaine en demi-teinte côté trains (nouvelles du front suite à notre réunion avec la SNCF, notre ras-le-bol (et impuissance) face à un SA 2015 qui s’annonce mal pour les gares en amont de Creil surtout, témoignages de picards qui "démissionnent" et quittent la Picardie à cause des problèmes de train), nous souhaitions finir la semaine en COULEURS !

La Color Run débarque en France : ce sera le 13 Avril à Paris !

Qui n’a jamais vu une vidéo d’une Color Run? Cette course haute en couleur où les participants, vêtus en blanc sur la ligne de départ, passent la ligne d’arrivée couverts de poudres colorées.

Cette course dingue arrive en France le 13 avril à Paris, la France sera le 41ème pays à recevoir le phénomène de la Color Run ou The Happiest 5k on the Planet.

color-run

La Color Run est une course de 5 km au cours de laquelle des milliers de participants traversent chaque kilomètre une «Color Zone» où des bénévoles lanceront de la poudre colorée 100% naturelle. A l’arrivée, le parcours se transforme en un « Finisher Festival», pendant lequel on utilise encore davantage de poudre colorée pour en faire une journée unique très colorée et créer des millions de combinaisons de couleurs.

Les règles sont assez simples :

  • Règle n°1 – Jeune ou moins jeune, vite ou moins vite – tout le monde est le bienvenue
  • Règle n°2 – Le t-shirt blanc est obligatoire
  • Règle n°3 – Le but est de franchir la ligne d’arrivée tout en couleurs

Le parcours parisien de la session du 13 avril partira de l’Hôtel de Ville et l’arrivée se fera au Trocadéro en passant par les quais de Seine.

Bad news : les inscriptions sont closes depuis longtemps et tout le monde n’a pu s’inscrire face au succès de cette course.
Bon week-end à tous

 

Vendredi 11 Avril – Un peu d’espoir pour notre quotidien ?

Source: Le Figaro du 9 Avril 2014

LA SNCF réorganise ses TER pour calmer la colère des régions

FRANCE-TRANSPORT-TRAIN-TER-REGION

La qualité du service et la ponctualité devraient s’améliorer avec la mise en service, à partir du 22 avril, de nouveaux trains.

À force de ruer dans les brancards, les régions auront-elles gain de cause? La SNCFa annoncé mardi son intention de réorganiser sa direction TER. L’objectif est d’améliorer le service rendu aux collectivités locales. «Les 20 régions qui disposent de TER auront un directeur avec des responsabilités importantes qui travaillera directement avec le conseil régional et une organisation par région afin d’avoir le meilleur TER possible», a expliqué mardi le nouveau directeur général régions et intercités, Alain Le Vern. Ancien président de la région Haute-Normandie, il est au fait des critiques adressées par les élus à l’entreprise publique. Cette décentralisation devrait lui permettre de mieux s’adapter à la demande des régions.

La qualité du service et la ponctualité devraient logiquement s’améliorer avec la mise en service, à partir du 22 avril, de nouveaux trains livrés avec un an de retard sur le calendrier prévu. Avec l’arrivée de ces trains construits par Bombardier etAlstom, la flotte sera plus homogène. «Il y aura des gains en termes d’opérations de maintenance», assure Alain Le Vern. Donc moins de retard ou de suppressions de trains pour cause d’indisponibilité du matériel. «Nous voulons des TER plus performants, plus réguliers et qui permettent un voyage plus agréable dans des trains innovants, avec une information en temps réel, via des écrans dans les trains. Il y a une volonté d’avoir une meilleure information», a ajouté Alain Le Vern.

Alors que, pour bien des régions, le transport est souvent le premier budget, devant les lycées, la SNCF doit aussi calmer leur fronde financière. Sur ce point, Alain Le Vern a aussi promis plus de «transparence» sur les prix. ­Actuellement, les régions se plaignent de l’opacité de la tarification. La SNCF doit prendre cette colère d’autant plus au ­sérieux que les régions ont demandé il y a un mois que la législation française soit modifiée: elles veulent avoir la possibi­lité de faire appel à d’autres prestataires que la SNCF pour exploiter les TER.

***

Et pour les usagers en colère depuis plus de 2 ans, la SNCF réorganise quoi ?!?

Les sillons ? Les grilles horaires ? Ses méthodes de travail pour plus de régularité et moins de compositions réduites ?

Pourtant, nous sommes les VRAIS clients, ceux qui payons la SNCF via nos impôts et via nos achats de billets !