mieux vaut être jeune et bien portant…

Pour emprunter le TER Picardie, mieux vaut être jeune et bien portant…

3 mai 2016 – train de 7h57 Chantilly – Paris

Courrier envoyé par un membre du collectif à Dominique Normant (SNCF)  et Eric Woerth (élu)

Suite à une chute grave qui a eu pour conséquences la casse des 2 ménisques, la rupture des ligaments croisés, et un épanchement du liquide synovial très important du genou droit, j’ai subi une intervention chirurgicale le 29 février dernier. Après un long temps d’arrêt, qui m’a semblé interminable, un retour à la vie active a été programmé pour le 25 avril 2016. Oui… le 25 veille de grève…

J’ai 52 ans, mais suis suffisamment combative et déterminée pour endurer tant bien que mal les calvaires divers et variés des transports en période « plan de transport allégé et aléatoire ».

Hélas, ma volonté est sans cesse entravée par LA GESTION  INCONSÉQUENTE DE SNCF – TER PICARDIE.

Ce matin, j’attendais bien sagement assise dans la gare le train de  7h57 pour Paris. A 7h54, il est annoncé .  Je me prépare donc à rejoindre le quai, à 10 mètres de moi. Je rappelle que je me déplace très lentement et avec des béquilles pour les raisons citées plus haut.

Arrivée sur le quai A, j’entends une annonce pour changement de voie :  mon train entrera en gare voie M, ce qui implique un mouvement de foule (heure de pointe) vers les escaliers pour changer de quai.

Seulement voilà, au moment de l’annonce le train est pratiquement déjà à quai !!!! et n’est d’une longueur que de 4 voitures, mon calcul est rapidement fait, je n’aurai jamais le temps d’attraper ce train !!!

Je souhaite vivement, que l’un des responsables de la Gare de Chantilly m’explique, comment une personne handicapée, se déplaçant à une vitesse plus que réduite et équipée de béquilles peut, en moins de 3 minutes, descendre des escaliers marche par marche noirs de monde, traverser le passage souterrain, remonter d’autres escaliers marche par marche noirs de monde et monter dans ce mini-train ? En ce qui me concerne, ce matin, j’ai opté pour la sécurité et ai attendu 15 minutes que le train suivant arrive en voie A. Puis j’ai prié pour qu’il n’y ait pas de changement.

La gare de Chantilly n’est pas équipée pour accueillir des personnes à mobilité réduite, mais si en plus tout est fait pour ne pas faciliter leurs déplacements, il y a là un grave manquement de la part du personnel sur place responsable de la gestion des annonces et du reste. Je ne suis pas cheminot mais le point de changement de voie se situe à peu près à 2 minutes (vitesse du train) de l’entrée du quai. L’annonce ce matin aurait dû être faite bien avant l’arrivée du train.

Je ne demande pas un régime de faveur, je demande juste à être traitée avec les égards et le respect que tout être humain est en droit d’attendre.

J’espère que mon courrier attirera votre attention et que ce genre de problème ne se reproduira pas. Je prêche ici pour toutes les personnes jeunes, âgées, affaiblies, vulnérables ou non.

Tout le monde a droit à un minimum d’égards et de service. Surtout quand celui-ci est payant. »

 

 

2 mai – Les travaux (d’Hercule…)

Du 14 Mai au 09 Octobre 2016 (pour commencer), des travaux de renouvellement de 30 aiguillages et de de 3,2 km de voies vont perturber le trafic sur l’étoile de Creil.
Ces travaux font parties des mesures prises par SNCF et SNCF Réseau afin d’assurer l’entretien d’installations vieillissantes (certaines ont plus de 40 ans… les installations sont retraitées avant nous!) et préparer l’avenir.
Il s’agit d’un des chantiers les plus importants de France. Et vue l’ampleur du chantier, cela ne sera pas sans conséquences sur tous nos trajets

travaux

en semaine :

Les travaux se faisant de nuit ou les week-ends, l’impact se « résume » à des modifications de 3 à 13 minutes sur les départs ou les arrivées des trains, à cause de limitations de vitesses aux abords de la gare de Creil. Faites attention à vérifier l’heure de départ ou l’heure d’arrivée de votre train avant votre trajet.

 

les week-ends (jour fériés):

Bon… l’affaire se corse…

à moins de disposer d’un tapis volant ou d’une cape de superdaddyFox ,personne n’y échappera… surtout à la Pentecôte et au 15 aout… (allez, tous à la plage…)

superdaddyFox

En effet suivant les week-end, les impacts sont différents. Soyez super vigilants (cliquez pour agrandir)

tx week end

Dans le détail :

Suivant les axes les solutions de contournement ou substitutions sont différentes :

Pour Paris <> Creil se reporter sur l’une ou l’autre colonne

(Les axes Creil <> Beauvais et Creil <>Persan sont également concernés)

details tx

tx2

 

Prenez 5 minutes pour vérifier vos horaires ici,  sur le site TER Picardie .

 

Jeudi 28 avril – lendemain de fête… (gueule de bois quoi…)

On le sait tous. Les lendemains de grèves sont toujours plus pénibles que les jours de grève. On a un plan de transport théorique, souvent allégé – et en Picardie, c’est de l’extra light auquel on a eu droit hier – et cela s’ajoute péniblement aux problèmes que nous dénonçons depuis le cadencement : flux tendu de personnel ET rames fatiguées, pas seulement les quadras v2n, même les jeunes 3-yeux…

 

Hier n’a donc pas fait exception.

Je ne parlerai pas des +4 par-ci, +5 par-là, au point où nous en somme, c’est de la rigolade ça…

Non. Parlons de l’excès de zèle d’un agent hier, en gare de Chantilly à 7h46 qui, bien que devant un quai NOIR de monde (forcément, pas de train depuis 6h46, ça laisse du résidu humain) et un V2N déjà dégueulant ses usagers contre ses portes a refusé d’ouvrir 2 wagons condamnés « pour notre sécurité ». Fenêtre cassée ? Verre à terre ? Gaz sarin en émanation ? Que nenni. Chaussez vos lunettes : des accoudoirs étaient cassés.

Oui, comme dans mon train ce matin (photo dispo) par exemple. Comme ces nombreuses fois où vous voulez vous accouder mais hop, l’accoudoir plonge tête vers le sol. Danger…
Moment de flottement. Des sauvageons investissent les wagons au péril de leurs coudes. Le train reste à quai sur ordre du zélé. Bloque le suivant. La gendarmerie (oui !) intervient. Et au final ? Et bien l’agent autorise l’utilisation des wagons condamnés. Au total, +40 minutes de retard avec la cascade qu’on devine derrière.

Voyager le nez à la vitre, en équilibre ou autre n’est pas considéré comme dangereux (souvenez-vous, j’avais tenté le sms d’alerte). Des accoudoirs cassés, si

image

Lisez la suite de la pointe du matin si le courage ne vous fait pas défaut sur notre fil twitter. L’arrivée sur le quai Thalys n’a été que la cerise sur le gâteau.

Le soir… On le savait, plan ultra léger : 16h10, 17h07, 17h43… pas de 18h07. On sent déjà qu’on va peu rigoler.

J’ai un rendez-vous important à l’arrivée. Un de ceux où je dois prouver, montrer par ma ponctualité que oui, je peux être un parent fiable. Je prends ma marge. Je vise le 16h10.
15.16.18.20,24… Le fil twitter @Picardie_Ter (qui ne s’active QUE si on le sollicite, zéro proactivité hélas) me répond en même temps que notre chef de bord : pas de conducteur ET porte HS. Double pleine.

On a eu un très bon chef de bord : explications, suivi pour les correspondances. On a eu un fangio du rail (départ 16h34, ouverture des portes à Orry à 16h52 !) qui avait déjà du, le pauvre, s’échauffer en courant d’un train en retard pour rejoindre sa cabine. Je ne les incrimine pas eux.

J’envoie un sms rageur et désespéré à Messieurs Normant, Fontaine et Gérard… un peu dans le vide, j’aurai peut-être une réponse mais pour me dire quoi « c’est pas d’not’faute » ? que je copie à Xavier Bertrand, qui s’active et obtient une réponse « c’est la faute à la grève »

Et bien NON. Grève = plan de transport réduit. C’est la faute au flux tendu de personnel. C’est la faute au matériel roulant mal entretenu pour diverses raisons, mais non, ce n’est pas la faute à la grève. En médecine, on dirait « la grève a été un facteur aggravant de cette pathologie dont souffre le transport entre la Picardie et la capitale »

Je suis quelqu’un de calme, je prône la compréhension…Et hier, j’ai eu des envies de violence physique à l’encontre des technocrates qui décident de transport théorique sans jamais vivre la pratique. Oui, Pepy. Vous auriez été face à moi hier soir, il vous aurait fallu un garde du corps. Car je vous aurais Pépynappé et ligoté pour vous obliger à voyager UNE semaine avec nous.
Mais en fait… pas certaine que vous pourriez y survivre… Quand on vit dans le moelleux des privilèges, l’adaptation à la vie des modestes, des petits, de la plèbe, du peuple, ça doit s’apparenter à un séjour au bagne…

PS : le 16h10 a été suivi par d’autres grosses merdes. y’avait pas de raison que je sois la seule à trinquer…