A défaut du triple A… on a le double V

le Triple A, cette Arlésienne…

qui prend le TER chaque jour l’espère, l’invoque et se résout… (et non résigne)

Le double V ?

V comme Vol.

Celui non imputable à la SNCF, qui sévit ces jours ci notamment sur Creil-Compiègne, signalé également en gare de Villers Saint Paul, plongée dans le sac des femmes et abracadabra, plus de portable.
Soyez vigilants, surtout en cas de tendance à la sieste.

Celui institutionnalisé par la SNCF : désormais, l’achat de billet est majoré à bord. Ca parait anecdoctique, mais ça ne l’est pas. En cas de gare/guichet fermé et de borne HS (routine à Orry), racket à bord.

Vécu il  a quelques semaines avec un couple de jeunes (moins de 25 ans) étrangers arrivés tôt en gare, borne HS (ha… Orry la Ville) et qui se retrouve avec un 17€ pour aller à Paris.

Non, SNCF, on ne peut pas TOUT anticiper, non, on ne peut pas tous avoir l’appli  (et le smartphone ET le réseau) et la CB et ce ‘est pas faire de cadeau au client honnête que de lui épargner la prune au profit d’une majoration.

Toujours moins de service, SNCF c’est possible…

Le dégoût

Episode venteux hier. Très venteux, un arbre s’est effondré durant ma promenade du matin. Et si je n’en avais pas conscience, mon fil Twitter était là pour me dire la gravité de la situation. Des usagers en rade, une connexion Paris Amiens interrompue et le RER D impacté.

Heureusement le fil Twitter que nous avons réclamé il y a des années (parce qu’avant, c’était NOUS les usagers qui en alimentions un!) heureusement le fil Twitter informe. C’est à dire qu il passe en boucle le message « reportez votre voyage »
Tant pis pour les travailleurs du week-end (j ai toujours une pensée pour notre renarde infirmière de nuit) ou une chef de bord coincée dans la pampa. Tant pis pour ceux revenus passer du temps en famille ou partis le matin à Paris.
A Paris, on leur conseille de… se démerder à leurs frais. C’est qu’on n’est pas en TGV ma bonne dame, alors le tacot ou la chambre d hôtel, c’est pour ta pomme…

En usager averti, je lis ce qui se passe à Saint-Quentin, à Chantilly, Paris, Creil et je m’inquiète pour ce matin.
Réveil à 5h, les sms tombent, les deux community manager du fil TER sont vite débordés (faut dire que UN fil pour tous les Hauts de France, quand on voit le taf pour la seule portion Paris-reste du monde-picardie, c’était pas une bonne idée)

Les SMS s’additionnent, les applis donnent des infos erronées, le personnel en gare n’a PAS d’infos, les écrans indiquent des suppressions qui n’en sont pas ou le contraire… les usagers font ce qu ils peuvent selon les gares et là… le groupe SNCF tweete ceci : ter vent

Dites ça aux Clermontois, debout dès 4h, au hasard…

Chez TER Picardie, on n’apprend pas des erreurs des expériences du passé même récent…

A défaut d’élaguer les arbres (ou de veiller à ce que les particuliers le fassent, quitte à impliquer les municipalités) élaguez les incompétents de la SNCF…

C’était bien (mieux) avant…

Guillaume Pepy, invité politique de Bourdin… tout est dit.

Il a fait ce qu’il sait faire le mieux. Dérouler des non vérités, enfumer pour éviter de dire ce qu’on vit : les trains du quotidien, plus ça va, moins ça va…

Pour qu’il agisse enfin, pour qu’il permette via ses décisions politiques que ça aille mieux pour vous

Pour nous

Pour tous,

faudrait peut être simplement qu’il prenne le train.

Qu’il teste à son tour la fiabilité de ce qu’il nous impose au quotidien :

Debout

En retard

Mal informés

À ceci s’ajoute le poids de nos vies.

Il ne faut pas sous estimer l’impact de nos conditions de transport sur tous les aspects de nos vies.

Merci @sheeptrain pour cette formidable allégorie (compte Insta « ze sheep train » pour plus de dessins)